Rencontres/Débats octobre-décembre

Sommaire : Eva de Vitray Meyerovitch > mercredi 19 octobre à 20h * Rencontre entre Zuca Sardana et Arnaldo Antunes > jeudi 3 novembre à 20h * 68, la génération qui voulait changer le monde : Un livre collectif sur la dictature au Brésil suivi d’une jam session : le Triomphe de la Démocratie > samedi 5 novembre à partir de 18h30 * Autour de Calamity Jane : Rencontre avec Gregory Monro > lundi 14 novembre à 18h au CCJF * Autour de Marzi : avec Marzena Sowa et Sylvian Savoia > vendredi 18 novembre à 20h * Maxime Steinberg ou la passion
indocile :
Journée de réflexion et d’hommage > dimanche 20 novembre de 10h à 17h * Bruxelles à fleur de peau : exposition - projection - lectures > mardi 22 novembre dès 19h
LES SPECTACLES : spectacle de Cordel et concert de Cocos de embolada avec Tarcio Costa, Lidia Karolina Belo et Inêz Oludé >
jeudi 6 octobre à partir de 20h * L’Autre, de Philippe Claudel par Le Plaisir du texte > dimanche 16 octobre à 18h * Lettres de Calamity Jane à sa Fille par la Cie Faux comme il faut > lundi 14 novembre à 20h au CCJF * Quand on cherche on trouve ! Par la Troupe des Jeux-Dits > vendredi 25 novembre à 18h * Poum ! Poèmes et chants par Lucy Grauman > samedi 10 décembre à 19h30



Lecture spectacle par Le Plaisir du Texte

L’AUTRE,
de PHILIPPE CLAUDEL


d’après Les Illuminations d’Arthur Rimbaud

- Dimanche 16 octobre à 18h

La Fureur de Lire a 20 ans ; l’âge de Rimbaud
lorsqu’il écrivit ses Illuminations. Dans sa nouvelle
L’autre, Philippe Claudel raconte le bouleversement
de la vie d’un citoyen, bourgeois
contemporain de Rimbaud, lorsqu’il découvre
incidemment les textes du poète. Nous vous
invitons à la lecture vivante de ce périple initiatique.
Avec les comédiens Frédéric LEPERS et Marie-
Christine DUPREZ.
Entrée libre
Réservation vivement souhaitée au 02/543.12.20

Retour au sommaire


EVA DE VITRAY MEYEROVITCH


Une chercheuse d’absolu amoureuse de l’islam

- Mercredi 19 octobre à 20h

Intellectuelle brillante, écrivaine, traductrice, responsable du département des sciences humaines du CNRS après la seconde guerre mondiale, Eva de Vitray Meyerovitch est entrée en islam vers 1950, car à ses yeux l’islam oblige à reconnaître toutes les communautés spirituelles, tous les prophètes antérieurs. L’islam est le dénominateur commun à toutes les religions. On ne se convertit pas à l’islam. On embrasse une religion qui contient toutes les autres.
Une quarantaine d’ouvrages témoignent de ses recherches, qui ont fait d’elle l’une des meilleures ambassadrices d’un islam d’ouverture, de paix et d’amour.
Eva de Vitray Meyerovitch est décédée en 1999. Son œuvre permet aujourd’hui à de nombreux Occidentaux de comprendre la portée et l’importance de l’Islam pour l’humanité, bien au-delà des discours stéréotypés des média.

Avec Marie-Odile DELACOUR et Jean-René HULEU, membres fondateurs de l’association Les amis de Eva de Vitray-Meyerovitch.

Contact Inanna : aa.aoua@gmail.com

P.a.f. : 4 euros, 2,5 euros étudiants et chômeurs, entrée libre pour les sans papiers

Retour au sommaire



RENCONTRE ENTRE ZUCA SARDANA ET ARNALDO ANTUNES



- Jeudi 3 novembre à 20h

Zuca Sardana

Zuca Sardana est né à Rio de Janeiro en 1933.
Bien qu’ayant étudié l’architecture, il a servi
comme diplomate aux quatre coins du monde
et est aussi un excellent illustrateur flirtant
souvent avec l’absurde. Aujourd’hui, Zuca
Sardana vit à Hamburg et se consacre aux
graffitis et à la poésie.
Né en 1960, Arnaldo Antunes est poète, musicien,
compositeur et artiste visuel brésilien. A
la fin des années 1970, il intègre le groupe
Aguilar e Banda Performática avant de rejoindre
le célèbre groupe de rock Titãs. En 1993,
Nome, son projet multimédia incluant poésie,
musique et animation informatique, fut montré
dans les festivals du monde entier.
Traduction assurée vers le français
Animation : Dimitri JAGENEAU, critique littéraire
P.a.f. : 4 euros, 2,5 euros étudiants et chômeurs,
entrée libre pour les sans papiers
En partenariat avec la revue Indications

Retour au sommaire


68, LA GÉNÉRATION QUI VOULAIT CHANGER LE MONDE



- Samedi 5 novembre à partir de 18h30

La Maison du Livre a l’honneur d’accueillir la
première présentation en Belgique du livre 68,
la génération qui voulait changer le monde
,
publié par le ministère de la Justice brésilien
dans le cadre du projet les Marques de la
Mémoire de la Commission de l’Amnistie.
Cet ouvrage compile des témoignages sur
l’histoire de la dictature au Brésil, depuis 1964
jusqu’à l’ouverture politique, recueillis auprès
de ceux qui ont participé à des réunions,
milité, manifesté, subi la prison, été liés à des
actions armées ou non, à des partis politiques,
vécu en clandestinité, au Brésil ou à l’extérieur,
ou en exil.
Ce recueil, avec ses 100 collaborateurs et plus
de 170 histoires, est le fruit du lien profond
entre les Amis de 68, un groupe animé par
Eliete Ferrer, coordinatrice de ce livre qui
raconte la lutte pour un Brésil meilleur à travers
de multiples événements authentiques,
des petits détails, des portraits instantanés
d’une période qui a marqué toute une génération
indignée par l’arbitraire des règles des
putschistes.
La soirée sera présentée par Inêz OLUDÉ DA SILVA, qui a participé au recueil avec des récits
sur la persécution au Brésil, l’exil au Chili et la
prison en Argentine.
La présentation du livre sera suivie par une jam
session :
le Triomphe de la Démocratie.
Vous êtes chanteur(se), musicien(ne), poète,
vous connaissez des chansons et poèmes de
l’époque de la résistance à la dictature ? Venez
célébrer avec nous ce moment de joie !
Entrée libre

Retour au sommaire



La Maison du Livre et le Centre culturel Jacques Franck vous
proposent une soirée consacrée à

CALAMITY JANE !



- Lundi 14 novembre à partir de 18h au CCJF

Dès 18h, rencontre avec Gregory Monro
Gregory Monro est l’auteur du très bel album
Calamity Jane – Mémoires de l’Ouest, paru
aux éditions Hoëbeke en octobre 2010. Il nous
commentera également des extraits de son
documentaire Calamity Jane – L’incroyable
destinée d’un mythe
.

Entrée libre

19h15, possibilité de petite restauration
« western » sur place
20h, spectacle : Lettres de Calamity Jane
à sa fille

Michèle MOREAU, artiste associée du Jacques
Franck en 2011, propose dans le cadre de la
thématique « western » du CCJF, de lire / mettre
en scène les fameuses lettres de Calamity
Jane à sa fille, en complicité avec la comédienne
Anne-Sophie DE BUEGER. Une création
de la Cie Faux comme il faut.
21h, rencontre avec Gregory Monro et
Michèle Moreau

Une occasion rare de se repencher sur l’origine
exacte de ces lettres, sur la curiosité qu’elles
continuent à susciter, sur le mystère non encore
vraiment élucidé de cette écriture…

P.a.f. pour le spectacle :
10€, groupes scolaires et associatifs 7€, Article 27 1,25€
Petite salle du Centre culturel Jacques Franck,
chaussée de Waterloo 94, 1060 Saint Gilles.
Réservation indispensable : 02/ 538.90.20
Ce partenariat se déroule dans le cadre de la thématique
Western développée au Jacques Franck en octobre et novembre
2011.
En savoir plus : www.lejacquesfranck.be

Retour au sommaire


A l’occasion des Journées polonaises de Saint-Gilles

AUTOUR DE MARZI


- Vendredi 18 novembre à 20h

Rencontre littéraire avec Marzena Sowa et
Sylvian Savoia
, les auteurs de Marzi.
Marzi est une série de bande dessinée autobiographique
publiée aux éditions Dupuis,
scénarisée par Marzena Sowa et dessinée par
Sylvain Savoia. Cette bande dessinée nous fait
découvrir le quotidien d’une petite fille : Marzi,
et de sa famille dans la Pologne communiste
des années 1980. Son histoire se confond avec
l’accession au pouvoir du général Wojciech
Jaruzelski, la création de Solidarnosc et la
chute du Mur de Berlin.
On y découvre un quotidien à la fois proche
et éloigné des fantasmes occidentaux : si les
pénuries de nourritures et les tickets de rationnement
sont dépeints aussi fidèlement qu’on
peut le faire avec ses souvenirs d’enfance, on
découvre également une vie aussi insouciante
que pourrait l’être celle de n’importe quelle
petite fille.

Marzi est un moment d’Histoire parfaitement
raconté en images par Marzena SOWA et Sylvai
SAVOIA. C’est le premier témoignage sensible
sur cette période critique de la Pologne.
La rencontre sera animée par Adrienne NIZET,
journaliste au Soir.
Entrée libre

Retour au sommaire


MAXIME STEINBERG OU LA PASSION INDOCILE


Une journée de réflexion et d’hommage

- Dimanche 20 novembre de 10 à 17h

La revue de l’Union des Progressistes Juifs de
Belgique, Points Critiques, organise en collaboration
avec la Maison du Livre une journée en
hommage à Maxime Steinberg (1936-2010),
docteur en philosophie et lettres, professeur
à l’Institut d’études du judaïsme de l’ULB,
historien du judéocide en Belgique, auteur, e.
a. de L’Étoile et le Fusil, Les yeux du témoin
ou le regard du borgne
, L’histoire face au
révisionnisme
. Chargé de mission auprès des
ministres de l’Éducation et de l’Audiovisuel de
1994 à 2000, notamment au sein de la cellule
d’éducation à la citoyenneté Démocratie
ou barbarie
et directeur général du Centre
d’Étude européen de la Shoah, de l’antisémitisme
et du génocide de 1994 à 2002, Maxime
Steinberg fut l’un des précurseurs de l’étude
du génocide des Juifs – et des Tsiganes – en
Belgique. Ses livres font toujours
autorité sur le sujet. Pour évoquer
les différentes facettes de l’œuvre
et de la personnalité de Maxime
Steinberg, l’importance de ses travaux sur le
plan international, son influence sur la gestion
de la mémoire et sur l’enseignement du
judéocide en Belgique et en France, sans pour
autant gommer les rapports conflictuels qu’il a
toujours entretenus avec les institutions, nous
vous proposons des documents audiovisuels,
des exposés, une table-ronde d’historiens et
des témoignages divers.

Avec notamment :
Annette WIEVIORKA, historienne française,
directrice de recherche au CNRS ; Insa
MEINEN, historienne allemande, auteure de
Die Shoah in Belgien ; Laurence
SCHRAM, historienne et archiviste
au Musée Juif de la Déportation
et de la Résistance de Malines ;
Jean-Philippe SCHREIBER, historien, directeur
du CIERL à l’ULB, maître de recherches au
FNRS ; Simon GRONOWSKY, avocat, auteur de
Simon, le petit évadé : l’enfant du 20e convoi ;
Johannes BLUME, archiviste des témoignages
de rescapés du judéocide ; Michel HÉRODE,
responsable de la cellule Démocratie ou
Barbarie
 ; Michel STASZEWSKI, enseignant en
histoire ; des anciens collègues et des amis
d’enfance.
P.a.f. : 8 euros, 5 euros étudiants et chômeurs, collation
comprise
Réservation vivement souhaitée au 02/ 537.82.45
ou par mail : upjb2@skynet.be_
Retour au sommaire


BRUXELLES À FLEUR DE PEAU


Exposition - Projection - Lecture - Echanges

- Mardi 22 novembre dès 19h

Nous vous proposons une rencontre collective
autour du livre Bruxelles à fleur de peau
(Husson éditeur, 2008), avec les photographies
de Olivier Le Brun et les textes de
Colette Braeckman, Alain Brézault, Filip De
Boeck, Pascale Devil, Jean-Pierre Jacquemin,
Didier de Lannoy, Walter Swennen, Gauthier
de Villers, Violaine de Villers, Jean-Marc
Turine, Paul Van Ackere, Bernard Villers.

(...) le photographe fourbu rassemble un jour
ses épreuves. La démarche est subjective, le
regard zappeur, la récolte éclectique. Allons
au bout de l’idée. Rassemblons de « vieux amis »... et
cooptons quelques plus jeunes. Des Bruxellois de fait,
de coeur ou de souche (mais alors rétractile, sans kyste
identitaire) et dont on estime qu’ils ont une bonne
plume (où ça ? au chapeau ? dans le derrière ? dans la
presse ? au fronton de quelques bouquins ?) Laissons les
choisir chacun plusieurs photos selon leurs goûts.
Qu’ils les commentent, les triturent, les détournent, à
leur guise, gravement, gaiement, glauquement. Qu’ils
babellent, ces dikke neck, stoeffers et autres zievereirs
 ! On verra bien ce que ça donnera. Et les élus de
délirer...

Extrait de la présentation de Jean-Pierre Jacquemin


... le résultat aurait pu n’être qu’un « brol ». Non il est
fou comme un poème surréaliste, émouvant comme
une devanture de bric-à-brac, étonnant comme un
Marcel Mariën. Une sombre beauté, une solitude parfois
assourdissante. Une drôlerie aussi ... (…)

Jean-Claude Vantroyen, Bruxelles, instants volés, sombre beauté
Le Soir, 17 juillet 2008

Dès 19h : exposition de photographies du livre
Dès 20h : projection d’un photomontage de Gaël
Delpech, lecture de textes par plusieurs auteurs et
échanges avec le public.
Entrée libre

Retour au sommaire


Dans le cadre du Parcours diversité à Saint-Gilles
Le Collectif Libertalia présente

QUAND ON CHERCHE,ON TROUVE !


- Vendredi 25 novembre à 18h

Un spectacle proposé par la troupe des Jeux-Dits, née
au sein de l’atelier théâtre du CPAS de Saint-Gilles.

Prenez un bureau anonyme comme celui des objets
perdus. Plongez-y Coucou de l’Amour, Kondo, Maria
do Mar auxquels vous incorporez délicatement un bouquet
garni de personnages. Secouez énergiquement.
Quand le mélange est bien onctueux, saupoudrez d’une
cuillère à soupe de colère, d’un zeste d’humour, de
quelques graines d’amour et d’une pincée de mauvaise
foi. Servir bien chaud agrémenté d’une bonne dose de
bonheur. Se marie harmonieusement avec une bouteille
de Hermanos 2011. Bon appétit !
Avec
Marie-Françoise HENSSEN, Violeta Faino MURRACAS,
Said TALABOUZEROUF, Richard BAMELE, Georgi
GEORGIEV, Joëlle GROTZ, Stéphane DUVAL, Ellini
CONTSES et Pascal ERCULISSE.
Entrée gratuite
La Maison du Livre vous offre le verre de l’amitié à l’issue du spectacle
Retour au sommaire


A l’occasion de la Journée de la Déclaration universelle des droits de l’homme

POUM !


- Samedi 10 décembre à 19h30

Des poèmes et des chants pour les pourchassés, les
exploités, les emprisonnés.

Par Lucy Grauman, voix et piano.
Créations sonores, Christian Coppin.
Poum comme un vieux parti révolutionnaire espagnol.
Poum comme un cri de guerre d’enfant.
Comme en écho du poème où Maïakovski lance « un
appel de tous les côtés, un appel à toutes les contrées :
Nous vous attendons camarade oiseau. Pourquoi ne pas
venir ? »
Le chant de Lucy Grauman résonne de tous les côtés,
dans toutes les contrées.
De Haïti au Rwanda, de l’Espagne à la Russie, de l’Irlande
à l’Allemagne, de l’ailleurs à nous, des poèmes et des
chants pour les pourchassés, les exploités, les poètes, les
exilés, les emprisonnés, les rêveurs.

Un pays où tous les enfants font de la musique : c’est
déjà la révolution.

(Attribué au compositeur Heitor Villa-Lobos).


Lucy GRAUMAN chante, enseigne et dirige plusieurs
chorales, parmi lesquelles la bien connue Anakrouze.
Ce spectacle a été créé et réalisé avec l’aide de l’atelier Graphoui asbl.

P.a.f. : 8 euros, 5 euros étudiants et chômeurs, article 27 : 1,25 euro,
entrée libre pour les sans papiers
Retour au sommaire

Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !