Expositions, Événements, rencontres, tables rondes, ateliers 2016

EXPOSITIONS / ÉVÉNEMENTS

Poésie concrète, 60 ans après : Hommage à un mouvement artistique international (vernissage 21 janvier 18h30) * Dans le cadre de l’exposition : La poésie concrète (conférence 4/2/19h) - Expérimentations typoétiques (5/3/11h-18h) *La poésie sonore (conférence 10/3/19h) * Semaine de la Langue française en fête (du 12 au 20 mars) *L’audace de lire au grand bazar ! (jeudi 14 et vendredi 15 avril) * Parcours d’Artistes : Laissez parler les p’tits papiers par Mariska Forrest (vernissage le 12 mai à 18h30) * Dans le cadre de l’exposition : Relookons la gazette ! Atelier de peinture sur photos de journal : GRATUIT (samedi 14 mai et lundi 23 mai) * 30 Chantefables de Robert Desnos illustrées par Dominique Detrait * Lectures publiques des Chantefables par des participants de l’atelier de lecture à voix haute "Voix vives" le samedi 28 mai et le samedi 4 juin à 15h (entrée libre) * Encres à la page : travaux de Véronique Sabban (les samedis et dimanches 28 et 29 mai, 4 et 5 juin, de 14h à 19h)* Les sens des mots : installation sonore d’Alicia Jeannin (les samedis et dimanches 28 et 29 mai, 4 et 5 juin, de 14h à 19h) *Les fruits de la saison : fête des ateliers, avec la chorale Fritüür ! (le jeudi 23 juin à partir de 18h30) * La Brucellôse, la Revue des Meats-culpa : vernissage le 6/10/2016 ; expo du 3 au 7/10/2016 + Exposés des Travaux et Recherches des Régents du Collège de ’Pataphysique : La Stultodromie ou les rhumbs de la stupidité par Matthijs Van Boksel & Les revues Para-collégiales par Stephane Mahieu & Liminaires pour une conclusion par le Dr LICHIC 7/10/2016 *
Bruxelles déci-belle ! Ateliers, promenades, spectacles + Concert de Quoi ? par la Compagnie Caméléon 31/10/20h + Soirée de poésie sonore avec Vincent Tholomé et Xavier Dubois 1er/11/20h + Ceci n’est pas un spectacle ! par Max Vandervorst 2/11/20h * TYPE.CODE : atelier & expo dans le cadre de la Saison des Culture Numériques

RENCONTRES

L’écriture pour survivre, la traduction pour comprendre... La femme comme butin de guerre / une conférence de Françoise Wuilmart (15/1/15h) * Fictions d’aujourd’hui sur la grande guerre (5/2/19h30) * Bibliothèque Vivante (6/2/14h-18h) *Le Chant des Artisans : Un moment jubilatoire, pour un 14 février solidaire tendre et chaleureux ! (14/2/19h) * Principia semiotica(25/2/19h) * Dans le cadre de La Tisseuse (une Maison à Partager) : L’économie collaborative : par qui, pour qui et comment ? Marinaleda & Homo cooperans 2.0 (15/3/19h30) + Protection sociale pour tous ! : dessins de Pierre Kroll (du 14 au 25/3) * La bibliothèque propose : En route avec wajdi (17/3/18h) * Dans le cadre du Festival Lezarts Urbains du 16 au 29 avril 2016 : 2 Tables rondes : Les relations interculturelles au sein du hip hop aujourd’hui (27 avril à 19h30) * Ateliers d’écriture rap & slam : de la pratique aux outils de réflexion (28 avril à 18h) * Lire, écrire et être libre : de l’alphabétisation à la démocratie (3 mai à 19h) * Culture et démocratie présente son numéro 41 : spécial lecture (18 mai à 19h30) * Créer en postcolonie. Voix et dissidences belgo-congolaises : rencontre-débat et interventions artistiques (21 mai à 19h30 à Bozar) * Rose Bleu : comédie dramatique sur le thème des violences faites aux femmes (25 mai à 20h, jeudi 26 mai à 10h et 20h et vendredi 27 mai à 20h) ANNULÉ * Nouvelles du Congo : soirée littéraire 20/9/19h30 * La magie du burn-out : conférence-slam de Lisette Lombé 22/9/19h30 * Histoires de bibliothèques par Antonio Moyano 12/10/19h * Soirée Jam - Lectures ! 13/10/19h30 * Les médias et la question des sans papiers 14/10/19h * Bibliothèque Vivante !15/10/14h-18h * Récital : Ceci n’est pas un poème II 18/10/10h30 & 19h30 * Budget, terrorisme, justice sociale : la lutte contre la criminalité financière est un enjeu central 19/10/19h * Écrire sur les transidentités 06/11/19h * Dérivations, une nouvelle revue de débat urbain 14/11/20h * L’amour et la merde 15/11/20h * C’est trop beau ! trop ! : Une soirée littéraire et musicale 24/11/19h30 * Le poids des secrets 13/12/19h

LES ATELIERS

Calligraphie latine contemporaine
Calligraphie japonaise
Calligraphie arabe
Voix au chapitre
Les femmes qui sont en moi
Atelier slam : Paroles de Femmes
Des mots à la bouche...
L’écriture au singulier
Writers Room : Écriture collaborative de séries pour les 15-18 ans
Un automne pour (re)donner du sens à son burn-out
Outils de la fiction : module long (niveau 1)
À la carte : module long (niveau 2)
Devenir écrivain biographe

LES STAGES

Territoires imaginaires
Scénario vivant
Capsules théâtrales
POP UP niveau 1
BD Manga pour les 12-15 ans

Dans le cadre de la Semaine de la Langue Française en fête :

LES STAGES D’ÉTÉ

Pop Up niveau 2
BD Manga pour les 12 - 15 ans
Atelier des petites éditions
Le Béaba du petit carnet

Stages d’écriture

Notes dans la marge
Ce que la photo ne disait pas
Osez Joséphine !
Voyages insolites...

Territoires imaginaires
Poésie de la métamorphose
Écriture et création littéraire pour les 12 15 ans
Écriture de chansons pour les 8 12 ans
Le musée de papier
Cueillettes de murs sauvages
Vendanges : œnologie et écriture
Le carnet de mes futures folies

MODALITÉS PRATIQUES


EXPOSITIONS ÉVÉNEMENTS

POÉSIE CONCRÈTE, 60 ANS APRÈS :

Hommage à un mouvement artistique international

• Vernissage 21 janvier à 18h30

JPEG - 946.4 ko

Au milieu du XX° Siècle, peu après la seconde guerre mondiale, est survenu dans le monde littéraire un mouvement international remarquable, qui allait en quelques années bouleverser les habitudes d’écriture et d’édition.

On se souviendra qu’après la première guerre mondiale un phénomène semblable s’était produit : l’apparition de Dada, qui allait donner par la suite le surréalisme. On attribue généralement ce phénomène à la suspicion, voire au dégoût, qu’inspirait alors un langage ayant servi aux pires déviations. La situation n’est guère différente en 1955, sinon que s’y ajoute l’exultation de la liberté retrouvée de s’exprimer et de voyager partout dans le monde.

Deux personnalités ont déclenché ce mouvement, et cristallisé son développement :

JPEG - 202.4 ko
Pierre Garnier, Les oiseaux

Eugen GOMRINGER en Allemagne (quoique Bolivien par sa mère) et les frères De CAMPOS au Brésil. Comme une traînée de poudre se sont noués des contacts transatlantiques, ont éclos des revues internationales, ont été publié des manifestes et organisées des rencontres et des expositions. Parmi les grands noms de cette époque, citons Cl. BREMER, H. CHOPIN, P. De VREE, R. DÖHL, I.H. FINLAY, P. et I. GARNIER, H. GAPPMAYR, M. GIBBS, Dom S. HOUÉDARD, E. JANDL, A. LORA-TOTINO, H. MAYER, L. ORI, M. PERFETTI, G. RÜHM, E. WILLIAMS, et tant d’autres. Une histoire complète du mouvement est actuellement en préparation aux États-Unis, mais le projet en est sans cesse retardé par la découverte de surgeons jusque-là ignorés (p.ex. à Taïwan !).

JPEG - 119.7 ko
Arrigo Lora-Totino, Incandenscenze

En quoi consistait cette révolution ? Elle peut se ramener, sous un premier regard, à deux principes ouvrant chacun d’immenses champs d’exploration. Tout d’abord la décision de prendre les éléments du langage, non comme de simples véhicules du sens, mais aussi comme des objets sonores et plastiques. Selon l’expression du théoricien Max BENSE, il s’agissait de faire désormais quelque chose "avec" la langue, et non plus "dans" la langue. La poésie dite « linéaire » classique explosait donc sur la page, ou dans les microphones : on redécouvrait la beauté des images et des sons associés au langage, indépendamment de tout sémantisme. Aussitôt après, un second principe a fait surface, par lequel on cherchait à réintroduire ce sémantisme, en mettant au point une liaison plus efficace entre la forme et le fond, une sorte de remotivation des signes, non toujours exempte de cratylisme d’ailleurs, ou même de mysticisme. Vu les mécanismes mis en jeu, les œuvres produites portent surtout sur des signes isolés ou des mots, mais rarement sur des énoncés plus longs et plus complexes.

JPEG - 178.5 ko
Alan Halsey, An Alphabetic Guide to the Texts of Paul Klee

Le temps passant, l’individualité des créateurs a repris le dessus et chacun a évolué à sa façon, s’éloignant peu à peu des lignes initiales, sans jamais renier toutefois l’héritage des premiers jours. Aujourd’hui, 60 ans plus tard, les rangs sont clairsemés, et il est grand temps de rassembler ce qui peut l’être encore des souvenirs des acteurs vivants.

Francis Édeline, commissaire de l’exposition

L’exposition
En vitrines, vous découvrirez des exemplaires rares, des revues influentes, des
livres marquants, des tirages limités, ainsi qu’une sélection d’anthologies parues dans divers pays ; aux cimaises : un choix d’œuvres originales.

JPEG - 169.1 ko
De Tafelronde

Vernissage
• Jeudi 21 janvier à 18h30

Introduction et visite commentée de l’exposition par Francis Édeline.
Pascal Leclercq sera présent avec sa presse.
Vous pourrez ainsi repartir avec l’un des visuels créés spécialement pour l’évènement et imprimés à la minute !

L’exposition est visible du jeudi 22 janvier au vendredi 25 mars 2016, les mercredis, jeudis et vendredis de 14h à 18h, les samedis de 10h à 13h et sur rendez-vous.

Entrée libre.

Visites guidées pour les groupes sur rendez-vous.

La poésie concrète, 60 ans après.

JPEG - 8.5 ko

Le livre écrit et illustré par Francis Édeline à l’occasion de l’exposition comprend trois parties, l’histoire, les formes, les acteurs. Il sera en vente sur place et constituera un support pédagogique de premier ordre pour la visite de l’exposition.

Sommaire

DANS LE CADRE DE L’EXPOSITION

Poésie Concrète
• Jeudi 4 février à 19h

Francis Édeline vous propose une conférence sur la Poésie Concrète, sa naissance et ses développements ; en tant que critique d’art, il a joué un rôle important dans la découverte par le public des artistes exposés ou dont il est question. Son intervention sera enrichie de projection d’illustrations.

Entrée libre


Expérimentations typoétiques
• Samedi 5 mars 2016 de 11h à 18h

Plongez dans l’univers de la poésie visuelle à partir de ce qui la compose en tout premier lieu : la lettre. Qu’elle soit de plomb ou de bois, entièrement mobile ou reliée à une machine par une tige métallique, sa forme, la position qu’elle occupe dans l’espace, son rapport avec les autres lettres, ses semblables, sont le point de départ d’une approche différente de l’écriture. Venez inventer votre propre univers graphique en expérimentant diverses techniques telles que le typewriter art et imprimer vos créations avec notre presse typographique.

De 11h à 13h :
Visite guidée de l’exposition par Francis Édeline
De 14h à 18h :
Atelier animé par Pascal Leclercq, poète et animateur d’atelier d’écriture.

L’atelier est gratuit. Il s’adresse aux enfants à partir de 8 ans (accompagnés d’un adulte), aux ados et aux adultes.
Maximum 10 participants. Réservation obligatoire au 02/543.12.22. ou m.ferrier@lamaisondulivre.be


Poésie sonore
• Jeudi 10 mars à 19h
Une conférence de Francis Édeline

La poésie sonore est une forme de poésie expérimentale née à la fin des années 50’ privilégiant l’aspect phonétique de la parole. Les mots s’éloignent de leur valeur sémantique conventionnelle ; dans certains cas, il n’y a d’ailleurs plus de mots, seulement des sons.

Entrée libre

Sommaire


SEMAINE DE LA LANGUE FRANÇAISE EN FÊTE

PNG - 221.9 ko

• Du 12 au 20 mars 2016

"La langue française en fête" est traditionnellement organisée autour de la Journée Internationale de la Francophonie célébrée le 20 mars dans de nombreux pays, notamment en France, en Suisse romande, au Québec, au Sénégal et en Fédération Wallonie-Bruxelles.
Les festivités mises en place pour l’occasion dans la francophonie célèbrent la richesse et la diversité de la langue française.
En 2015, pour la 20 e édition de La langue française en fête, Saint-Gilles, désignée "Ville des mots 2015", a été le centre névralgique des festivités. Plus de 100 projets, portés par des citoyens, des associations, des élèves, des commerçants, des artistes... ont enchanté nos rues et nos murs. Galvanisées par cette expérience, les équipes du CCJF, du service de la Culture de Saint-Gilles, de la Bibliothèque communale et de La Maison du Livre ont décidé de s’associer à "La Langue française en fête" 2016. Voici ce que, pour notre part, nous vous proposons.

Atelier d’écriture parents-enfants de 3 à 10 ans

Savez-vous que vos enfants savent « écrire » même à trois ans ?
Et vous leur lisez des histoires mais... leur avez-vous déjà lu des histoires que vous avez écrites ?
Venez vous amuser ensemble dans cet atelier de deux heures, venez voyager dans le monde imaginaire de chacun sur un même projet créatif, l’écriture et l’illustration d’un mini album.
L’atelier débutera par la lecture d’albums jeunesse. Il se poursuivra avec l’écriture individuelle d’une histoire à partir des dix mots mis à l’honneur à l’occasion de la semaine de la langue française et s’achèvera par la création d’illustrations. Laissez-vous surprendre par vos créations et découvrez une facette peut-être encore à ce jour cachée de vous et de vos enfants.

Animé par : Sophie BARTHÉLÉMY, animatrice d’atelier d’écriture
Dates : Samedi 12 mars de 13h à 15h
Public : Adultes et enfants de 3 à 10 ans
Prix : Gratuit
Nombre de participants : 10 (5 binômes parents-enfants)

Atelier d’écriture adultes-ados

Vous, ado, parent, tante, oncle, marraine, parrain, ... connaissez-vous votre talent d’écrivain et celui de ceux qui vous entourent ? Cet atelier créera un espace de rencontre créatif qui révèlera les talents de chacun avec comme point de départ les dix mots mis à l’honneur à l’occasion de la semaine de la langue française. Après un temps d’écriture individuelle, chacun partagera sa production. Ados et adultes, venez vous rencontrer autour d’un moment d’écriture, laissez vos idées se croiser, vos deux mondes se frôler, se rencontrer.

Animé par : Sophie BARTHÉLÉMY, animatrice d’atelier d’écriture
Dates : Samedi 12 mars de 15h30 à 17h30
Public : Adultes et ados à partir de 11 ans
Prix : Gratuit
Nombre de participants : 10 (5 binômes adultes-ados)

C’est kermesse pour tous ! ou le retour de la pêche au canard et du jeté de nic-nac !

• Dimanche 20 mars de 14h à 18h

On leur fera la fête, aux mots, en passant d’un jeu à l’autre, d’un stand à l’autre, comme dans les fancy-fair de notre enfance !
On jouera à nos jeux traditionnels préférés, transposés pour l’occasion : on jettera des boules sur des boîtes de conserves garnies de mots secrets et on pêchera des canards en plastiques lettrés.
On en fera tout ce qu’on n’a pas l’habitude d’en faire... en les devinant, en les mangeant, en les pesant, en les projetant... et l’on pourra aussi s’asseoir avec des amis ou de parfaits inconnus et entamer une partie de scrabble, de boggle ou d’autres jeux de lettres...

Prix : au chapeau

Clôture de la fête avec un spectacle surprise.

Vous trouverez prochainement le programme complet des activités « La langue française en fête » sur la page Facebook :
https://www.facebook.com/stgillesvilledesmots/ ou sur notre site www.lamaisondulivre.be

Sommaire


L’AUDACE DE LIRE AU GRAND BAZAR !

• Jeudi 14 et vendredi 15 avril

JPEG - 148.1 ko

L’exposition est la trace de deux projets inscrits dans le programme de la Cocof
« La culture a de la classe », dans l’axe lecture.
Le théâtre de Millevie, le promoteur des projets, spécialisé depuis plus de vingt ans dans la lecture et les contes, approfondit deux thèmes cette année scolaire 2015-2016 avec le support de romans et d’albums de jeunesse : Comment calmer la violence ou L’audace d’être doux avec les écoles Ulenspiegel et Peter Pan
de Saint-Gilles, et Au grand bazar des trouvailles pour trois promesses ou Ensemble, qui cherche trouve avec les écoles les Marronniers, les Bruyères et Arc-en-ciel de Forest.
Pendant sept mois, les enfants de quelques classes dans chacune des écoles interagissent afin de multiplier les regards sur les histoires et enrichir leur perception du thème proposé.
Au cours de séances d’animation qui se clôtureront par l’exposition d’avril, les enfants ont l’occasion d’explorer la lecture de différentes façons afin de renforcer leur plaisir de lire et ce grâce à différents moyens : on explore la voix, la gestuelle, la parole, le théâtre et l’écriture parole, mais aussi les arts plastiques.
En graphisme, nous expérimentons actuellement à Forest un travail à la plume et au
pinceau pour l’approche du lieu de l’histoire principale : la mer, le port, une tour, une maison-labyrinthe. Tandis qu’à Saint-Gilles, avec des pastels et des pigments, nous expérimentons les émotions pour laisser sur papier des traces de la colère ou de la douceur.

Entrée libre.
Contact Théâtre de Millevie :
millevie@gmail.com ou 0473/55.38.61

Sommaire


LAISSEZ PARLER LES P’TITS PAPIERS

par Mariska Forrest

DU VENDREDI 13 MAI AU DIMANCHE 5 JUIN
VERNISSAGE : le jeudi 12 mai de 18h30 à 21h30

JPEG - 73.2 ko
Gaza, Libération 9 juillet 2014

Au café, je lis les journaux. J’aime le papier journal.
J’aime son odeur et ses photos. Je choisis les photos pour leur composition, leur sujet, leur mouvement, leur légende. Peu importe la rubrique.
En juin 2014, je rate le bord d’un trottoir, je me casse le poignet gauche. Vacances à vélo foutues. Avec une main valide, je reprends une passion qui a commencé il y a plus de 10 ans en Charentes Maritimes : revisiter en peinture les photos de journaux. Dans l’atelier, je les découpe, sans les recadrer, je les colle sur un carton. Le reste du journal se retrouve dans la poubelle jaune. Quand j’ai plusieurs heures devant moi, je prépare la peinture acrylique, les pinceaux, les crayons, les marqueurs...

Je parcours l’image, je cherche la porte d’entrée. Petit à petit, les couleurs trouvent leur place. Quand je doute, je les mets de côté pour les reprendre plus tard. En juin 2015, un an après, une tuile me tombe sur la tête ; j’arrête, je pose les pinceaux - je les reprendrai plus tard - mais je continue à lire les journaux au café.

Mariska Forrest

JPEG - 99 ko
La galaxie hétéroclite des anti-TTIP
L’exposition est visible du vendredi 13 mai au dimanche 5 juin ; ouverture les mercredis, jeudis et vendredis de 14h à 18h.
Ouverture de 14h à 19h le samedi 28 et le dimanche 29 mai ainsi que le samedi 4 et dimanche 5 mai.

DANS LE CADRE DE L’EXPOSITION

Relookons la gazette !
Atelier de peinture sur photos de journal

JPEG - 101.5 ko
Le voleur est dans le pré

Ensemble, nous parcourrons la presse du jour. Chacun choisira une ou plusieurs photos, pour leur composition, leur sujet, leur mouvement, leur légende. Peu importe la rubrique. Ensuite vous serez invité à revisiter vos images à la peinture acrylique, à leur faire une nouvelle tête.

Des prérequis ? Aucun, sauf l’envie de vous salir les mains.

Nous fournirons les journaux.

Vos réalisations seront exposées dans le cadre du Parcours d’Artistes de Saint Gilles, aux côtés des miennes.

Animé par : Mariska FORREST
Public : adultes et jeunes à partir de 15 ans
Dates : le samedi 14 mai de 14h à 18 et le lundi 23 mai de 10h à 14h (apportez votre pic-nic)
Tarif : gratuit (réservation indispensable)
Nombre maximum de participants : 12

Sommaire


30 CHANTEFABLES DE ROBERT DESNOS

illustrées par Dominique Detrait

LES SAMEDIS ET DIMANCHES 28 ET 29 MAI, 4 ET 5 JUIN, DE 14H À 19H

Lieu : local d’animation au 1er étage
Entrée libre - Enfants admis ;-)

JPEG - 306.9 ko
La fourmi

J’ai commencé à illustrer les Chantefables de Desnos, il y a quelques années. Cette découverte a été pour moi un réel coup de cœur.

Ces poèmes animaliers sont pleins de fantaisies, de jeux de mots rythmés et font naître dans les yeux des "enfants sages" des images capables d’émouvoir leur sensibilité. N’ayant pas trouvé l’ensemble des poèmes illustrés, je me suis lancée dans l’aventure.
Qui n’a pas entendu à l’école ce texte surréaliste (Desnos en était un) : La fourmi ?

Une fourmi de dix-huit mètres
Avec un chapeau sur la tête,
Ça n’existe pas, ça n’existe pas.
Une fourmi traînant un char
Plein de pingouins et de canards,
Ça n’existe pas, ça n’existe pas.
Une fourmi parlant français,
Parlant latin et javanais,
Ça n’existe pas, ça n’existe pas.
Eh ! Pourquoi pas ?

À découvrir ou à relire...

Dominique

Quelques belles Chantefables seront proposées en lectures publiques par des participants de l’atelier de lecture à voix haute "Voix vives" (asbl Pas Moi) le samedi 28 mai et le samedi 4 juin à 15h.
JPEG - 110 ko

ROBERT DESNOS, journaliste, poète, résistant, critique de cinéma, est mort le 8 juin 1945 au camp de Terezin, dans l’actuelle République tchèque.
En 1943, Desnos se met à composer de petits poèmes destinés aux enfants. Il rédigera en tout trente Chantefleurs, du Bégonia à l’Hortensia, et trente Chantefables, des saynètes poétiques mettant en scène une ménagerie imaginaire publiée chez son éditeur, Michel Gründ.
Comme tout bon surréaliste, il aimait les jeux de mots, les homophonies, les répétitions, les doubles sens, les doubles fonds, l’argot, dont il usait dans ses chroniques littéraires cryptées où il invitait, de subtile manière, ses lecteurs à résister...
La fameuse fourmi ? Elle mesure « dix-huit mètres », elle transporte des « pingouins et des canards », elle parle plusieurs langues, mais on dit qu’elle « n’existe pas. Et, pourquoi pas ? » Beaucoup de spécialistes de Desnos y ont vu une allusion aux convois de déportés, longues colonnes charriant des êtres disparates, et dont l’existence même est à la fois connue et inconnue de l’opinion, et pensent qu’il s’agit là d’un « message du poète pour faire comprendre à ses concitoyens que les déportations existent et sont courantes ».

Une question à approfondir par exemple sur http://www.yvesthouvenel.blogspot.be/

30 chantefables pour les enfants sages : à chanter sur n’importe quel air, de Robert Desnos. Illustrations d’époque, par Olga Kowalewsky. Editions Gründ.
Dès 2 ans.

Sommaire


ENCRES À LA PAGE

Travaux de Véronique Sabban

LES SAMEDIS ET DIMANCHES 28 ET 29 MAI, 4 ET 5 JUIN, DE 14H À 19H

JPEG - 158.2 ko
Le repos de l’érudit

Véronique Sabban, née à Nice en 1967, obtient en 1990 un master en Arts Plastiques, Visuels et de l’Espace à l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles (Grande Distinction).
Tout au long de son parcours, de nombreuses expositions et divers prix se succéderont.
Artiste de veine expressionniste, elle peint l’être humain avec force et sensibilité. Questionnements et échappées oniriques caractérisent ses portraits, dont la pâte est
typiquement reconnaissable.
Particulièrement sensible à la beauté de la calligraphie et des mots, elle cherche à fusionner expression picturale et écriture.
En 1998, elle crée pour une édition limitée à 1000 exemplaires le coffret des dictionnaires Le Robert, aux couleurs de la France.
En 2001 elle réalise une carte de vœux pour la Maison du Livre, représentant un visage d’homme peint en quelques traits vigoureux sur une page de livre. Voici donc, quinze ans plus tard, le temps d’un Parcours d’Artistes, des retrouvailles réussies entre le lieu et les œuvres, à l’encre de Chine sur feuilles de livres.

En partenariat avec le service de la culture de la commune de Saint-Gilles.

Sommaire


LES SENS DES MOTS

Installation sonore d’Alicia Jeannin

LES SAMEDIS ET DIMANCHES 28 ET 29 MAI, 4 ET 5 JUIN, DE 14H À 19H

JPEG - 175.8 ko

Depuis quelque temps, mon travail sonore sur la voix, le chant, la musicalité des langues, m’a amenée à interroger la parole.
Chaque peuple et chaque individu dispose d’un langage, non seulement pour communiquer, mais aussi pour penser, comprendre, analyser, et si besoin, protester.
A l’heure de la globalisation, alors qu’une pensée commune semble s’imposer, j’ai voulu savoir ce que les membres de ma famille, qui vivent en France et au Chili, pensaient de certains aspects du monde actuel. Je leur ai donc laissé la parole, en leur proposant de me donner la signification de plusieurs mots qui me semblent
importants.
J’invite à présent ceux qui le souhaitent à une promenade dans ce champ multisonore...

En partenariat avec le service de la culture de la commune de Saint-Gilles

Sommaire


Les Fruits de la saison : fête des ateliers

Le jeudi 23 juin à partir de 18h30, venez découvrir les « Fruits de la saison » 2015-
2016 et fêter l’été avec nous ! Nous vous convions à une petite soirée festive avec au programme : cocktail volcanique et buffet bucolique, exposition des calligraphies et des autres réalisations créées lors des ateliers, rencontre avec les animateurs et découverte des textes des ateliers édités en petits recueils... le tout se clôturera a capella avec la chorale Frituür !

Un grand MERCI aux animatrices et animateurs de cette saison : Stéphane Alfonsi, Tarek Al Malki, Sophie Barthélémy, Annick Chantrel Leluc, Amélie Charcosset, Olivier Cinna, Marie-Andrée Delhamende, Luc Dellisse, Xavier Deutsch, Mariska Forrest, Christine Henkart, Eva Kavian, Pascal Leclercq, Veronika Mabardi, Cédric Migard, Maya Schuiten, Satoru Toma, Ouri Wesoly, Evelyne Wilwerth ainsi qu’à tous les participants des ateliers et des stages.

Fritüür

Fritüür, c’est bien plus qu’un large répertoire de chansons huileuses, c’est un art de vivre. Ode à la libération des mœurs, hymne patriotique à la frite, Fritüür c’est la sensualité à l’état pur, du Yellow glamour crousti en paquet. Cette chorale féminine belgo-belge chante a cappella des reprises décalées de la Mano Negra, d’Elmer Food Beat, en passant par la célèbre comédie musicale "Hair", mais aussi en se déchaînant avec Trust, The Ex ou Shellac. Tout cela à des sauces éclectiques : gospel, rap, musique orientale mais aussi rock et punk. Fritüür, c’est enfin des compositions poétiques en flamand et en français, pour vous faire passer un moment sauvage et convivial. De l’énergie en cornet, de l’humour croustillant. Plus qu’un concert, c’est un spectacle, où chants, costumes, chorégraphies créent un univers original et joyeux.

PAF : au chapeau

JPEG - 123.8 ko

Sommaire


LA BRUCELLÔSE, LA REVUE DES MEATS-CULPA

Du 3 au 7 octobre 2016

JPEG - 148.8 ko

Revue des Urinoirs et Lieux d’Aisance Bruxellois, La Brucellôse se lit, selon la formule consacrée, « dans un jet mal assuré ». Collages de mauvais goût, dessins scabreux, aphorismes, irréflexions, slogans, la revue des urréalistes Belges accueille aussi les latrines de la littérature - qui documente les auteurs oubliés -, les travaux de l’Ouvroir de Brèves de Comptoir Potentielles (OuBrecPO), ou encore l’annonce annuelle du Prix Littérature Vieillesse.

Collée au gré de déambulations alcoophiles, on la retrouve cependant plus particulièrement en des lieux interlopes, squats, cafés et bars où son contenu folâtre ravit un public exigeant, composé essentiellement d’ivrognes patentés et de filles à cystite chronique. Auréolée de la licence propre aux lieux d’exception où elle
s’affiche, La Brucellôse rit bien sur de toux, mais pas avec les tuberculeux.

L’exposition des 45 premiers numéros de cette revue est déconseillée aux enfants, aux bigots et aux autorités de toutes espèces.

Vernissage Jeudi 6 octobre de 18h30 à 21h

Après une introduction aux contenus de La Brucellôse par le Dr Lichic la soirée se poursuivra par quelques mini-lectures par Daniel Dujeux, Tom Nisse, Eric Dejaeger, ...

PDF - 267.9 ko

DANS LE CADRE DE L’EXPOSITION

Exposés des Travaux et Recherches des Régents du Collège de ’Pataphysique

• Vendredi 7 octobre à 18h30

Au programme :

La Stultodromie ou les rhumbs de la stupidité par Matthijs VAN BOXSEL, Régent de Morosophie et membre de la Nederlandse Academie voor ’Patafysica ;
Les revues Para-collégiales, par Stephane MAHIEU, Régent de Sciences sociales et culinaires et Provéditeur-éditeur adjoint au Collège ; Liminaires pour une conclusion, par le Dr LICHIC, Régent de Mythographie végétale et animale et Fondateur de L’Observatoire Bruxellois du Clinamen.

Entrée libre.

Retour au sommaire


BRUXELLES DÉCI-BELLE !

Du lundi 31 octobre au jeudi 3 novembre 2016.

JPEG - 121.4 ko

Après Bruxelles ma belle en 2012, Bruxelles re-belle en 2013 et Bruxelles babel-le en 2014, voici Bruxelles déci-belle !

Cette édition aura pour thème la musique et les sons dans la ville et dans tous leurs états.
Durant quatre matins, des balades seront proposées autour de lieux, activités, expériences liés à la musique et aux ambiances sonores urbaines. L’après-midi, des ateliers d’écriture seront organisés, exploitant les observations enregistrées, les émotions vécues, les souvenirs apparus le matin. Ces activités seront animées par des membres du mouvement littéraire OuLiPo (Ouvroir de littérature potentielle) qui proposeront des formes d’écriture basées sur des contraintes, souvent ludiques.
Les trois premiers soirs, des spectacles ouverts à tous sont proposés à la Maison du Livre.
Le dernier jour, les productions écrites de la semaine seront mises en scène – et en son !

Bruxelles déci-belle : pour qui ?

Aucun prérequis n’est exigé pour participer. Il n’est pas nécessaire non plus d’avoir déjà l’expérience d’un atelier d’écriture, d’avoir lu des œuvres de l’Oulipo ni d’être capable de réciter par cœur les Cent mille milliards de poèmes de Raymond Queneau.

Bruxelles déci-belle : combien ?

La participation demandée pour les quatre jours est de 99 euros.
Ce montant permet de participer à toutes les activités (balades, ateliers d’écriture, rencontres, spectacles), il ne comprend pas le logement ni les repas. Des possibilités de logement seront proposées en fonction des demandes.

Les spectacles

Concert de Quoi

• Lundi 31 octobre à 20h

JPEG - 105.7 ko

Le Concert de Quoi fait le pari de mêler langues réelles et imaginaires, mélodies d’ailleurs et textes de poètes, répertoire traditionnel et compositions originales.
Les mots comme les sons sont libres de se rencontrer, de se cogner, de s’effacer afin d’ouvrir des paysages où chacun fera son miel de ce qu’il entend, de ce qu’il voit.
La poésie et les mots se glissent dans le répertoire de la Compagnie Caméléon, une poésie qui, parfois, peut tordre le cou à notre langue maternelle. Des textes inédits et des auteurs joyeux (Desnos, Norge, Queneau...)

P.a.f. : 8 euros, 5 euros étudiants et chômeurs, 1,25 euro art 27, entrée libre pour les sans-papiers

Une soirée de Poésie sonore

Avec Vincent Tholomé et Xavier Dubois

• Mardi 1er novembre à 20h

JPEG - 88.4 ko
Photo : Elodie Grégoire

Vincent Tholomé et Xavier Dubois nous proposent une soirée où la musique et la poésie se mêlent intimement.
Un mélange de voix et de guitare, entre zen et punk, un mélange pour explorer, dans de micro-fictions, des pensées secrètes qui font apprécier l’existence.
Focus sur l’expression créative de soi, la prise de conscience du monde qui nous entoure pour le réinventer poétiquement et découvrir ensemble l’aspect joyeux, engagé, ludique, sonore et actif de la poésie contemporaine !

P.a.f. : 8 euros, 5 euros étudiants et chômeurs, 1,25 euro art 27, entrée libre pour les sans-papiers

Ceci n’est pas un spectacle !

• Mercredi 2 novembre à 20h

De et par Max Vandervorst

JPEG - 33 ko

Dans les valises du Docteur en Pataphonie Max Vandervorst, il y a une orgie d’instruments inventés, inouïs et passionnants : du désormais classique saxosoir au plus contemporain scoutophone, en passant par le spalafon ou la guitare charbonnière...
Connaissez-vous les pouvoirs redoutables que confère le guidon-flûte au vélodiste bloqué dans un embouteillage ? Avez-vous déjà entendu la fabuleuse histoire du saxosoir au pays des nains de jardin ?
Sans doute serez-vous étonnés et surpris par vos propres talents lorsque la fantaisie du hasard vous aura promu Troisième Bouteille du Quatuor de Spa, soliste sur Monocorde Aquatique, ou interprète du Habanera de Charleroi ou du Rock de Knokke !

P.a.f. : 8 euros, 5 euros étudiants et chômeurs, 1,25 euro art 27, entrée libre pour les sans-papiers

INFOS PRATIQUES & LISTES DES BALADES sur le BLOG Bruxelles Déci-belle.

Retour au sommaire


TYPE.CODE

atelier et exposition

PNG - 151.3 ko

Dans le cadre de la Saison des Culture Numériques et en compagnie des artistes du collectif OSP, venez vous initier le temps d’un weekend à Metafont, un langage de programmation libre et open source qui permet de créer des polices de caractère de manière ludique et intuitive.

À l’opposé des principaux logiciels de dessins de lettres qui, s’inscrivant dans l’héritage de Gutenberg, modélisent celles-ci par leur contour, METAFONT permet de décrire la lettre par son “ductus”, c’est à dire son chemin central ou squelette. Repartant du geste calligraphique, cet outil propose une conception digitale et paramétrique du caractère typographique.

Des artistes du collectif OSP vous proposeront une introduction à différents manuels et modèles de lettrage. Mais le cœur de l’action se concentrera sur le dessin collectif d’un ensemble de caractères, à travers un éditeur collaboratif permettant aux participants de travailler en temps réel sur une même famille de caractères.

En parallèle de cette écriture collective, une vue “image”synchronisée et projetée des caractères permettra de voir les dessins s’actualiser en temps réel et réagissant aux changements apportés par les participants.

Les résultats seront imprimés au fil de l’atelier et accrochés à nos murs d’exposition de la Maison du Livre, et dans le cyberespace de l’Atelier du Web. Ils resteront visibles, ainsi qu’une sélection de livres 100 % libre et open source proposée par constant vzw, jusqu’au dimanche 20 novembre.

Que vous soyez étudiant.e en graphisme, typographie, informatique, programmation, que vous pratiquiez ces disciplines en professionnel ou en amateur, ou que vous soyez tout simplement curieux des logiciels libres, vous êtes le/la bienvenu.e.

Atelier (GRATUIT sur inscription) : Vendredi 11 et Samedi 12 novembre 2016
COMPLET ! COMPLET ! COMPLET ! COMPLET ! COMPLET ! COMPLET !

Infos et inscription :
Dragan Markovic
d.markovic@lamaisondulivre.be

Exposition : 13/11 – 20/11/2016

Maison du Livre – Rue de Rome 28 – 1060 Bruxelles
Dimanche 13/11 - 18h30 Vernissage
Lundi 14/11 – fermé
Mardi 15/11 – 12h -17h
Mercredi 16/11 – 9h-11h et 14h-19h
Jeudi 17/11 – 13h - 20h
Vendredi 18/11 - 13h-18h
Samedi 19/11 – 15h -19h
Dimanche 20/11 – 15h -19h

Atelier du Web - Rue du Fort 37 - 1060 Bruxelles
lundi de 12h30 à 17h
mardi au jeudi de 9h à 17h
le vendredi de 9h à 12h
le samedi de 9h30 à 12h

Partenaires :
http://osp.kitchen/
http://www.constantvzw.org/
http://www.atelierduweb.be/

Retour au sommaire


RENCONTRES TABLES RONDES

La femme comme butin de guerre :

L’écriture pour survivre, la traduction pour comprendre...

• Vendredi 15 janvier à 15h

Une conférence de Françoise Wuilmart

JPEG - 23 ko

Il a fallu attendre 56 ans pour que le manuscrit de l’Anonyme soit sorti de ses tiroirs par Hans Magnus Enzensberger, directeur de la collection Die andere Bibliothek chez Eichborn. La diariste avait exigé que son texte ne soit publié qu’après sa mort et sous le couvert de l’anonymat. On comprendra pourquoi. En 2001 paraît donc cet époustouflant témoignage : le journal intime d’une jeune femme devenue en un jour, comme toutes ses congénères, butin de guerre pour les Russes qui débarquent à Berlin.
Écrire pour survivre et garder un semblant de dignité, tel est son besoin vital en cette
période allant d’avril à juin 1945 et placée sous le signe de la faim, du froid mais surtout de la peur. Pourtant aucun pathos dans ce récit au jour le jour qui balaie comme une caméra résolument neutre mais non dépourvue d’humour, le Berlin de ce début d’été 1945.
Le livre est paru en 2006 chez Gallimard. Il atteint aujourd’hui un record de 100 000
exemplaires, fut porté à la scène bien des fois en France et en Belgique, et sera produit en 2016 à Montréal.

Une Femme à Berlin, Françoise WUILMART

Modérateur : Hubert ROLAND, Maître de Recherches du F.R.S.-FNRS et responsable du Centre de Recherche ECR : Littératures et arts de la scène.
La conférence, suivie d’un séminaire universitaire consacré à ’Ecriture et
Témoignage’, est ouverte à toutes les personnes intéressées.

Entrée libre. Réservation vivement conseillée.

Sommaire


Fictions d’aujourd’hui sur la grande guerre

• Vendredi 5 février à 19h30

Avec Xavier Hanotte, Jean-Pol Hecq et Marianne Slusny.

JPEG - 22.7 ko

Pourquoi des créateurs s’intéressent-ils aujourd’hui à la Guerre de 14-18 ? Quel regard portent-ils sur ce conflit d’il y a un siècle et en quoi ce regard se différencie-t-il de ce qui a été écrit et dessiné précédemment ? Pour en parler, trois écrivains.

Xavier HANOTTE. Deux romans, Derrière la colline et Les lieux communs, ainsi qu’une pièce de théâtre, La nuit d’Ors, ont pour cadre la Grande Guerre. Mais le conflit mondial apparaît également dans ses romans à trame policière, Manière noire, De secrètes injustices et Passé le pont, centrés sur la question de la mémoire.
Xavier Hanotte a écrit le scénario de l’album Les anges de Mons, dessiné par Claude Renard.

Jean-Pol HECQ, avec Georges et les dragons, revient sur un épisode mystérieux d’août 1914, les anges de Mons apparus aux troupes anglaises, dont il donne une interprétation à la fois originale et très humaine.

Marianne SLUSZNY propose dans les sept nouvelles de Un bouquet de coquelicots des portraits attachants de personnages ordinaires, qui sont autant de points de vue originaux sur la guerre. Elle est la productrice des émissions que la RTBF a consacrées à la guerre de 14-18.

Le débat sera animé par Joseph DUHAMEL.

Entrée libre.

Les livres seront en vente à l’issue de la soirée.

Sommaire


Bibliothèque Vivante

• Samedi 6 février de 14h à 18h

Une Bibliothèque Vivante fonctionne de la même façon qu’une bibliothèque classique :
chaque lecteur a accès à un catalogue de livres qui peuvent être empruntés pour une durée limitée. Mais ici, les livres sont des personnes de chair et d’os, qui ont été confrontées à des préjugés et qui ont envie de partager une partie de leur expérience durant leur rencontre avec un lecteur.

Des citoyens qui décident de se raconter, d’ouvrir les pages de leur propre expérience personnelle. L’épouse infidèle, L’informaticien noir, La cycliste florivore, Le chercheur, Du Congo à la Belgique : L’Etrangère, L’éternelle exilée, Amazone libre, ne sont qu’une partie des titres qui apparaissent dans les Bibliothèques Vivantes organisées à Bruxelles au cours de l’année 2014 (notamment dans le cadre du « Festival Regards Croisés » et du « Festival Mineurs en Exil »).

Certains titres sont rares et originaux, ils ne sont pas toujours disponibles... aussi cette journée est-elle une occasion tout-à-fait particulière de les emprunter.

Ne manquez pas ce moment privilégié de lecture !

La Bibliothèque vivante est un projet de l’Asbl U.R.C.A., accueilli par la Bibliothèque et La Maison du Livre et soutenu par le Service Égalité des Chances de la Commune de Saint-Gilles. Tout le monde est bienvenu !

Entrée libre.

Née d’une idée de l’association danoise “ Stop the Violence”, la Bibliothèque Vivante a été reconnue par le Conseil de l’Europe comme un outil de promotion du dialogue interculturel et de lutte contre toutes les formes de discrimination. Cet outil s’inscrit dans un esprit de pluralisme, de mixité sociale et culturelle et vise à favoriser une véritable rencontre autour de stéréotypes qui affectent souvent le rapport à l’autre (pour plus d’info : humanlibrary.org).

Sommaire


Le Chant des Artisans

Un moment jubilatoire, pour un 14 février solidaire tendre et chaleureux !

• Dimanche 14 février à 19h

Le Chant des Artisans ou Edouard improductif est un hymne aux mains bonnes, aux actes gratuits, aux choses glanées, aux solidarités naturelles. A travers l’histoire d’Edouard, chemineau campagnard bon à rien mais bon en tout, qui s’empare de nos
précarités contemporaines, de nos rapports à la nature et de nos manières de vivre ensemble. Musique contempopulaire aux accents forains, aux harangues aboyeuses
et aux envolées poétiques, le Chant des Artisans est la première rencontre entre TRIC TRAC TRIO et Paul Hermant. Le spectacle développe plusieurs thèmes aux tonalités très contemporaines. Au travers de cette heure de musiques et de paroles, on aborde par touches les solidarités naturelles, la gratuité, la décroissance, les ressources naturelles, les stratégies de survie des gens déclassés et jetés hors de la norme. On questionne la place des gens pour qui travailler n’est pas automatiquement avoir un emploi. Au total, c’est un hymne à ce que les mains peuvent faire : glaner, construire, réparer, inventer.

Avec Julien DELBROUCK, clarinettes, sax ; Wouter ROGGEMANS, tuba, percussions ; Pirly ZURSTRASSEN, compos, accordéon et Paul HERMANT, voix, textes.

JPEG - 63.9 ko

Toutes les infos sur « Le Chant des Artisans » sur www.trictractrio.be

P.a.f. : 8 euros, 5 euros étudiants et sans emploi, entrée libre pour les sans papiers

Le livre-cd sera en vente à l’issue du concert.

Merci à la Quincaillerie des Temps Présents

Sommaire


Principia semiotica

Jean-Marie Klinkenberg et Francis Édeline

• Jeudi 25 février à 19h

Quelle est la nature du sens ? Comment et pourquoi naît-il ? Les Principia semiotica du Groupe μ répondent à la question « Pourquoi y a-t-il du sens plutôt que rien ? » Rompus à l’interdisciplinarité, les auteurs se fondent pour cela sur les récentes avancées des sciences du langage et de la communication, et sur tout ce que les sciences cognitives ont permis d’engranger au cours des trente dernières années.
Ils peuvent ainsi démontrer que le sens est toujours issu de l’expérience sensorielle d’un sujet et qu’il retourne au monde via l’action ; que les mécanismes régissant la formation du sens sont en nombre très limité — ce sont essentiellement le contraste et le regroupement ; et que si le monde du sens englobe les symboliques humaines les plus complexes, il couvre aussi tout le règne du vivant.
Cette synthèse audacieuse permet d’ordonner dans un cadre unifié des phénomènes
apparemment aussi divers que les langues, l’interprétation des textes, la communication animale, l’invention de l’outil, etc. Il apporte une réponse rigoureuse à des questions philosophiques brûlantes, comme l’émergence et le réalisme et, surtout, propose une nouvelle alliance entre sciences humaines et sciences de la vie.

Le Groupe μ, basé à l’Université de Liège, poursuit depuis plus de quarante ans des
travaux interdisciplinaires en rhétorique, en théorie de la communication linguistique ou
visuelle et en sémiotique, qu’il signe d’un nom collectif. Son premier ouvrage, Rhétorique générale (1970), a été salué par la revue Sciences humaines comme un des cent livres marquants du XXe siècle et a été traduit en une vingtaine de langues.

La rencontre avec Francis ÉDELINE et Jean-Marie KLINKENBERG sera animée par Carmelo VIRONE, critique littéraire et écrivain.

Entrée libre

Sommaire


La compagnie de théâtre-action « Espèces de... » propose un projet collectif : La Tisseuse (une Maison à Partager). Elle a pour but de recréer du lien entre les citoyens en rassemblant différentes associations autour de projets communs, valorisant pour tous, et axés sur ce qui rassemble et non sur ce qui divise.
Dans le cadre de la présentation de son dernier spectacle "Quelle qu’en soit l’issue" qui se jouera à la Maison du Peuple du 14 au 24 mars 2016, la Maison du Livre organise un débat et une exposition.

Du 14 au 26 mars 2016, des dizaines d’autres associations s’associent au projet, pour une programmation riche et diversifiée à découvrir prochainement sur notre site ou via l’adresse info@cie-especesde.be.

Cycle écrit-écran

L’économie collaborative : par qui, pour qui et comment ?

• Mardi 15 mars à 19h30

Un entretien croisé entre Mathieu SONCK, chargé de mission à Inter-Environnement Bruxelles, coréalisateur du film et Matthieu LIETAERT, docteur en sciences politiques, auteur de « Homo cooperans 2.0 ».

Marinaleda - Les insoumis (2015 – 26 mn, produit par le CEPAG pour l’émission Regards proposée par la FGTB wallonne).

Marinaleda est une petite ville andalouse de 3000 habitants, qui développent un système social et politique à contre-courant du modèle prédominant. Depuis 1991, ils exploitent 1 200 hectares sous la forme d’une coopérative qui intègre ses propres unités de transformation et commercialise sa production, ne redistribue pas les bénéfices, mais réinvestit pour créer du travail. Chaque travailleur, quel que soit son poste, perçoit un salaire de 47 euros par jour, six jours par semaine, à raison de six heures de travail quotidien. Les services et le logement sont pratiquement gratuits ;
la municipalité fournit le terrain et la personne qui souhaite s’installer est aidée pour
construire elle-même sa maison...

Homo cooperans 2.0
Réapproprions-nous l’économie collaborative (2015, Couleur Livres)

Depuis l’Homo habilis, apparu il y a 2 millions d’années, l’Homme a toujours cherché à coopérer avec ses semblables. Au XXe siècle, l’hyper-individualiste Homo consumens apparaît soudainement dans nos contrées... Le résultat est dévastateur : en moins d’un siècle, il détruit son habitat comme aucun de ses prédécesseurs, le poussant à une inexorable extinction.
Depuis une décennie, l’Homo cooperans est cependant de retour. Et plus qu’un beau
concept, c’est déjà une pratique concrète pour des millions de personnes qui ont modifié leurs habitudes de vie : certains partagent voitures, maisons, outils, repas, jouets, temps et re-localisent la production au cœur de leur quartier...

La route est toutefois loin d’être sans obstacles ! De nouvelles entreprises ont compris
comment profiter de ce far-west économique (Uber, AirBnB, etc.) sans modifier réellement les règles du jeu... Il est dès lors impératif de définir ensemble le cadre dans lequel l’économie collaborative pourra bénéficier à tous.

Entrée libre.

Sommaire


Protection sociale pour tous !

• Du lundi 14 au vendredi 25 mars

Réputé pour son coup de crayon dans la presse écrite et en télé et ses mots d’humour en radio, Pierre Kroll accompagne, depuis 2010, par ses dessins, les campagnes du CNCD-11.11.11.
Reproduites dans des magazines, sur des dépliants ou des bâches, dans des expos, servant d’illustrations à des outils pédagogiques et à des animations, les dessins du célèbre caricaturiste liégeois font maintenant partie de l’identité de l’association, qui nous les prête gracieusement.

Entrée libre.

L’exposition est visible au rez-de-chaussée durant les heures d’ouverture de la bibliothèque.
Visite commentée par Elodie Vandenplas (CNCD) sur rendez-vous : bruxelles@cncd.be ou 02/250.12.30.

Sommaire


En route avec wajdi

• Jeudi 17 mars à 18h

La bibliothèque vous propose dans le cadre de son club de
lecture Je dis livres une rencontre avec Marcel LEROY
, auteur de En route avec Wajdi .

Wajdi, c’est Wajdi Mouawad, auteur, cinéaste, metteur en scène libano-canadien qui a été associé à l’événement culturel « Mons 2015 ». Il a suivi pendant 5 années de 2011 à 2015 une cinquantaine de jeunes de Mons, Namur, Nantes, Montréal et L’île de la Réunion alors âgés de 15 ans et les a accompagné vers leurs 20 ans. Ils ont accompli cinq voyages durant 5 étés pour découvrir le sens de ces actions qui nous semblent anodines : lire, écrire, compter, parler et finalement penser. Oui, mais penser par soi-même en prenant le temps de s’informer pour éviter les clichés.
Ce parcours initiatique a été raconté par Marcel Leroy dans un très beau livre En route avec Wajdi. Ce journaliste belge a écrit d’autres livres dont Voyage dans ce Hainaut qui ose.

Sommaire


Dans le cadre du Festival Lezarts Urbains 2016 du 16 au 29 avril

JPEG - 11.8 ko

Table ronde

LE HIP HOP MIND S’EST-IL ÉGARÉ ?

• Mercredi 27 avril à 19h30

À l’heure où nos sociétés s’interrogent beaucoup sur les relations interculturelles et le
« vivre ensemble », qu’en est-il au sein du hip hop aujourd’hui ? Il semble qu’on se soit fort éloigné de l’élan fondateur « Black Blanc Beur »...
Le slogan « Peace, love, unity & having fun » qui présidait à la Zulu Nation fut-il une chimère ou cet esprit est-il encore vivace ?
Dans le paysage actuel plutôt tendu, le hip hop n’aurait-il pas un rôle à jouer ? Et n’y
aurait-il pas urgence ?
Table ronde avec un panel d’activistes et d’artistes old school, new school, « post
school »...

Entrée libre

Retour au sommaire


ENTENDS-TU L’ÉCRIT ?

Ateliers d’écriture rap & slam : de la pratique aux outils de réflexion

• Jeudi 28 avril à 18h

Après dix ans de pratique d’ateliers d’écriture rap et slam, les animateurs ont encore trop rarement l’occasion de se rencontrer pour échanger. Depuis peu, ils ressentent le besoin de commencer à se doter d’outils pédagogiques, tels que le coffret livret/dvd documentaire Mots de Tête, la mallette pédagogique sur le slam de Lezarts Urbains et les livrets du CDGAI de Liège.
Cette soirée de réflexion ouvrira le débat entre les différents acteurs (intervenants, professeurs, initiés, amateurs d’écriture...) et sera ponctuée de prestations, faisant écho aux propos abordés.
En présence de Defi j, Joy Slam Poésie, Lisette Lombe, L’ami Terrien, Le Chauve sourit (collectif « Go Slam »), Jack, Manza, Dan-T...

Entrée libre

Retour au sommaire



Dans le cadre de Je lis dans ma Commune

LIRE, ÉCRIRE ET ÊTRE LIBRE

De l’alphabétisation à la démocratie

• Mardi 3 mai à 19h

JPEG - 218.6 ko

De nombreux adultes, en France et dans le monde, sont encore analphabètes et illettrés. Dans ce nouveau livre, José Morais tente de nous expliquer comment fonder l’alphabétisation sur des bases scientifiques. Pour lui, les parents doivent participer activement à ce projet. Il propose également une école de la pensée libre et critique qui universalise les capacités de lecture et d’écriture. Son projet est, enfin, de favoriser des instruments de développement de la personne et de démocratisation de la société.

José MORAIS, psycholinguiste, est professeur émérite à l’ULB. Ancien combattant pour la démocratie au Portugal, il a participé activement à la lutte contre la dictature de Salazar avant d’obtenir le statut de réfugié politique en 1969. Il a publié L’Art de lire, en 1994.

Avec la participation d’apprenants du Collectif Alpha, qui vous livreront les fruits de leur rencontre préalable avec l’auteur. Aux cimaises, des dessins de Abou Ba, d’origine mauritanienne, qui donne à voir, en noir sur blanc, à travers son graphisme personnel, la vie de son pays.

En partenariat avec le Collectif Alpha de Saint-Gilles.

Retour au sommaire


CULTURE ET DÉMOCRATIE

présente son n° 41 consacré à la lecture

• Mercredi 18 mai 2016 à 19h

Le numéro 41 du Journal de Culture & Démocratie propose un dossier consacré à
la lecture. Cette thématique est traitée à la manière d’un patchwork : un témoignage
d’expérience d’atelier d’écriture/lecture en prison ; un autre d’un « quart d’heure » lecture dans un hôpital psychiatrique ; un éclairage scientifique sur les processus neurocognitifs qu’active la lecture ; un article sur ce que la lecture cultive ; un autre sur la poésie comme pratique de lecture minoritaire et sur son lien avec l’oralité ; une analyse des différents dispositifs de promotion de la lecture à l’école existant en FWB ; une autre qui aborde la lecture comme un problème social...

À l’occasion de la sortie de ce numéro, la Maison du Livre et Culture et Démocratie vous proposent de rencontrer différents contributeurs de ce numéro et de débattre avec eux dans une atmosphère littéraire et conviviale.

Restez attentifs : un programme plus détaillé sera communiqué bientôt.
Pour info : baptiste@cultureetdemocratie.be

Retour au sommaire


CRÉER EN POSTCOLONIE. VOIX ET DISSIDENCES BELGO-CONGOLAISES

Rencontre-débat et interventions artistiques

• Samedi 21 mai - 19h30 à Bozar

JPEG - 145.6 ko

Lancement officiel du livre Créer en postcolonie. Voix et dissidences belgo-congolaises sous la direction de Sarah Demart (ULg & KU-Leuven) et Gia Abrassart (Café Congo).
En 2010, la Belgique commémorait avec faste le Cinquantenaire de l’indépendance du Congo, son ancienne colonie. Comme s’il s’agissait d’une fête nationale, centres culturels, musées, médias, universités et associations ont créé un ou plusieurs événements pour l’occasion.

Les 11 et 12 octobre 2013, l’UCL, l’ULB, l’ULg et la Maison du Livre organisaient un colloque sur le thème : Arts et diaspora congolaise en Belgique : Imaginaires et relations postcoloniales.

Les rencontres passionnantes et passionnées qui ont jalonné ces événements sont le point de départ de l’ouvrage mosaïque que nous présentons. Cette publication questionne la vitalité artistique belgo-congolaise et l’histoire partagée entre la Belgique et le Congo, dont la diaspora est l’héritière.

Car si, dans l’ancienne métropole coloniale, l’indépendance congolaise a autant mobilisé les nationaux, force est de constater que la diaspora congolaise, installée depuis 1960 en Belgique, s’est globalement sentie peu associée à cette commémoration. À travers la contribution de chercheurs, d’artistes et d’activistes, nous revenons sur cette période charnière en rendant compte de l’actualité artistique de la diaspora congolaise depuis 2010 aussi bien dans le domaine des arts plastiques, de la musique et de la photo que de la peinture, du cinéma ou de la littérature.

Durant toute la soirée : rencontre-débat autour du point de vue congolais sur la question postcoloniale belge, avec plusieurs escales poétiques et musicales interprétées par les artistes ayant contribué à cet ouvrage exclusif.

Avec le soutien de la Maison du Livre, de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Africalia,
BOZAR et Lezarts Urbains.

BOZAR, Palais des Beaux-Arts, Rue Ravenstein 23 à 1000 Bruxelles

Entrée Libre

Retour au sommaire


ROSE BLEU

ANNULÉ !
• Mercredi 25, jeudi 26 et vendredi 27 mai à 20h
Jeudi 26 mai à 10h (scolaires)

Rose Bleu est une comédie dramatique issue d’un atelier d’écriture et de mise en
jeu sur la thématique des violences faites aux femmes.

JPEG - 265.2 ko

Des femmes et des hommes se sont réunis – avec la complicité de la metteure en scène et auteure Christiane Girten– pour raconter un état du monde, sur base de témoignages, d’anecdotes, d’études, de publicités, d’histoires personnelles ou non... un projet artistique et citoyen ! Un échange aura lieu à l’issue de la représentation.
D’après des textes de Lune Léoty, Charlotte Villalonga, Dominique Bastin, Raphael Daem, Quentin Chevalier, Anne-Marie Ndenzaco, Dominique Gratton, Laura Fautré, Ioana Anghel, Zoé Kovacs, Guylène Olivares, Caroline Bondurand, Christiane Girten, participants à l’atelier.

Interprétation
Zoé Kovacs, Quentin Chevalier, Laura Fautré, Raphael Daem, Charlotte Villalonga, Athéna Poullos, Lune Léoty.

Rose Bleu a été initié et produit par Arthé asbl dans le cadre de la journée internationale pour l’élimination de la violence envers les femmes ; il est soutenu par la Région de Bruxelles-Capitale, direction de l’Egalité des Chances.
En partenariat avec le CPAS de Saint-Gilles, La Maison du Livre, le Pianofabriek, l’Atelier du web, Pan ! (La Compagnie).

Entrée libre

Réservation indispensable : 02/543.12.20

Retour au sommaire


NOUVELLES DU CONGO

• Mardi 20 septembre à 19h30

JPEG - 80.9 ko

Cent trente ans après sa violente colonisation par Leopold II, roi des Belges, cet immense pays prend toute sa place dans l’Histoire. Après des décennies de violence et de convoitise suscitées par ses prodigieuses ressources, le Congo s’affirme et exprime son identité douloureuse. L’effervescence créatrice qui en émane touche aussi bien la musique que le cinéma, la peinture, la photographie, etc. Et sa littérature décomplexée, baromètre infaillible de cette quête des peuples, en est un excellent exemple. C’est ce mouvement d’ensemble clans lequel sont pris les auteurs des six nouvelles de ce volume, Joëlle Sambi, Parole Mbengama, Freddy Kabeya, Monique Mbenga Phoba, Bisbish Mumbu et Richard Ali.

(...) Joëlle Sambi, qui vit à Bruxelles, ouvre le recueil en fanfare avec Religion Ya Kitendi. Elle y dresse le portrait incroyable de Cyprien Matondo, alias N’Kwame, le grand prêtre Cavelli Di Gucci. Cet homme rêve de rejoindre Paris, qu’il considère comme la capitale mondiale du beau vêtement qu’il vénère en adepte de la grande sape. Si l’on sait le soin que les Congolais réservent à leur mise, Cyprien en fait un culte à part entière qu’il décline en diatribes savoureuses et épicées des mots qui célèbrent le bien-vêtir dans son pays.
Désormais, sa vie est toute dressée vers ce but ultime : l’exil pour une garde-robe.
(...) Monique Mbeka Phoba livre le récit le plus bref et sans doute le plus proche de l’univers des contes africains. En 6 pages à peine, Le jeune Mani Kongo conte sous une forme romancée l’histoire de cet homme qui devint le 7ème roi du Kongo en 1509 et qui se convertit au catholicisme sous l’influence de la cour portugaise et dans le cadre d’un accord qui livra son peuple à l’esclavagisme. Il sombra dans un renoncement pieux qui fit l’infortune des siens et ne récolta que l’incompréhension que le texte restitue avec brio.
(...) Ces six textes n’ont à première vue en commun que le pays que les rassemble tant leurs univers sont distincts et empreints d’une forte personnalité. Mais ils ont en commun la puissance des fables qui sonnent juste et ils témoignent de la grande vivacité d’un espace littéraire qui se singularise par la liberté de son ton, son indéniable sens de l’humour et son potentiel créateur, tous ingrédients qui devraient nous réserver d’autres belles surprises.

Thierry Detienne, Le Carnet et les Instants, 22 juin 2016

Avec les auteures Joëlle SAMBI et Monique PHOBA. Lecture d’extraits des nouvelles par Lisette LOMBÉ. La soirée sera animée par Gia ABRASSART, journaliste, animatrice du site cafecongo.be.

Entrée libre

Sommaire


LA MAGIE DU BURN-OUT

Conférence-slam de Lisette Lombé

• Jeudi 22 septembre à 19h30

JPEG - 30.9 ko

Et si la poésie pouvait nous aider à donner du sens au burn-out et nous apprendre à réenchanter nos identités professionnelles ?
La magie du burn-out est une conférence-invitation à devenir l’artiste de sa guérison.
Mélange de témoignages, de haltes poétiques (lectures-performances slam) et d’échanges pour briller là où nous brûlions.

Pour ceux qui souhaitent prolonger cette rencontre, rendez-vous dans les pages ateliers : Lisette vous propose un atelier d’écriture Un automne pour (re)donner du sens à mon burn-out, pour s’octroyer une halte et prendre le temps de goûter différentes saveurs de la poésie et libérer sa parole et sa créativité.

De et par Lisette LOMBÉ, créatrice d’objets poétiques (performances, textes, collages) qui font voyager entre l’Europe et l’Afrique et animatrice d’ateliers d’écriture - www.facebook.com/lisette.lombe (vidéos slam et travaux à partir de 2015) et http://lisettelombe.be/ (collages avant 2015).)

P.a.f. : 5 euros, 3 euros étudiants et chômeurs, 1,25 euros art 27 – entrée libre pour les sans papiers

Sommaire



Dans le cadre de la Fureur de Lire, la bibliothèque et la Maison du Livre présentent

HISTOIRES DE BIBLIOTHÈQUES

par Antonio Moyano
(réservé aux adultes)

• Mercredi 12 octobre à 19h

JPEG - 136.6 ko

Dans Histoires de bibliothèques je raconte ma vie avec les livres. Car j’ai une chance inouïe : je n’ai rien reçu en héritage. Sinon l’essentiel, quoi donc ? Un père, une mère, des souvenirs immatériels, une langue maternelle (l’espagnole) ensevelie/endormie/escamotée sous la langue dans laquelle je parle et j’écris : la langue française. Histoires de bibliothèques sont aussi des exercices d’admiration, je raconte très matériellement comment certains livres ont atterri entre mes mains. Car comme disait Mohamed Choukri* l’auteur du Pain nu ** : « Je ne suis pas sûr d’aimer écrire mais par contre j’ai la totale certitude d’aimer LIRE. »

A. M.

* Mohamed Choukri (Nador 1935-Rabat 2003)
** Le Pain nu : récit autobiographique (Points/Seuil)

Antonio MOYANO est né en 1958 à La Línea de la Concepción (Espagne, Andalousie, province de Cadiz). Il habite en Belgique depuis 1966. Sorti ouvrier imprimeur de l’Ecole des Arts et Métiers, il est devenu bibliothécaire en 1989, et depuis lors il travaille dans le quartier des Marolles. Peintre et poète, il a publié une
vingtaine de recueils de récits et poèmes et les éditions Le Fram ont édité deux de ses livres.

Entrée libre.

Sommaire


SOIRÉE JAM-LECTURES !

• Jeudi 13 octobre à 19h30

En mai dernier, à l’occasion de la parution du journal de Culture et Démocratie consacré à Ce que la lecture cultive, nous invitions ceux qui le souhaitaient à partager avec le public un texte ou extrait de texte précieux à leurs yeux.
Plus d’une douzaine de lecteurs-trices à voix haute d’un soir ont répondu à notre proposition, en lisant une phrase, quelques lignes, voire une page d’un livre qui ont marqué leur vie de lecteur/lectrice.
Tous ceux qui l’ont vécu ont trouvé ce moment intéressant, dense et émouvant, avec une écoute attentive et des échanges littéraires généreux. À refaire, nous a-t-on dit ! C’est pourquoi nous vous donnons rendez-vous ce jeudi, pour une nouvelle Jam - Lectures, conviviale et sans enjeu !
Pour le plaisir de tous, nous vous demandons de respecter quelques critères : le texte, tiré d’un livre publié, ne pourra dépasser la longueur d’une page ou la durée d’une minute, une minute 30 au grand maximum... chronométrez-vous pour ne pas être interrompu/e pendant la lecture ! Merci de nous prévenir de votre participation au 02/543.12.20 ou info@lamaisondulivre.be.

Entrée libre

Sommaire


LES MÉDIAS ET LA QUESTION DES SANS PAPIERS

• Vendredi 14 octobre à 19h30

Ce n’est un secret pour personne, l’opinion publique est massivement influencée par les médias dominants, qui choisissent de mettre en lumière tel ou tel événement de la scène internationale et façonnent l’image des événements. Leur influence s’étend au-delà de l’aspect politique, touchant à toutes les sphères de la société. Cette soirée sera l’occasion d’interroger l’étendue réelle de cette influence, particulièrement en ce qui concerne la question des sans-papiers, et la façon de
s’en défendre, voire d’y répondre.

Un projet du Journal des sans papiers, avec des représentants de médias alternatifs belges et européens.

En partenariat avec la Maison du Livre, SOS Migrants et Bruxelles Laïque.
Contact : 0466.022.361

Entrée libre

Sommaire


BIBLIOTHÈQUE VIVANTE !

• Samedi 15 octobre de 14h à 18h

Née d’une idée de l’association danoise “ Stop the Violence”, la Bibliothèque Vivante a été reconnue par le Conseil de l’Europe comme un outil de promotion du dialogue interculturel et de lutte contre toutes les formes de discrimination. Cet outil s’inscrit dans un esprit de pluralisme, de mixité sociale et culturelle et vise à favoriser une véritable rencontre autour de stéréotypes qui affectent souvent le rapport à l’autre (pour plus d’info : humanlibrary.org).
Une Bibliothèque Vivante fonctionne de la même façon qu’une bibliothèque classique : chaque lecteur a accès à un catalogue de livres qui peuvent être empruntés pour une durée limitée. Mais ici, les livres sont des personnes de chair et d’os, qui ont été confrontées à des préjugés et qui ont envie de partager une
partie de leur expérience durant leur rencontre avec un lecteur. Des citoyens qui décident de se raconter, d’ouvrir les pages de leur propre expérience personnelle.
Certains titres sont rares et originaux, ils ne sont pas toujours disponibles... aussi cette journée est-elle une occasion tout-à-fait particulière de les emprunter.

Ne manquez pas ce moment privilégié de lecture !

La Bibliothèque vivante est un projet de l’Asbl U.R.C.A. soutenu par le Service Égalité des Chances de la Commune de Saint-Gilles.
Tout le monde est bienvenu !

En partenariat avec la Bibliothèque de St-Gilles.

Entrée libre

Sommaire



RÉCITAL : CECI N’EST PAS UN POÈME II

• Mardi 18 octobre à 10h30 et 19h30

JPEG - 107 ko

Deux réseaux d’apprenants, l’asbl CEFIG et Molenbeek Formation, ont participé à un
cycle de trois visites au Musée Magritte, suivies de six ateliers d’écriture avec les poétesses Laurence Vielle et Amélie Charcosset.

Le projet, initié par le programme Sésame-educateam et produit par les Midis de la Poésie, est un chassé-croisé entre les apprenants qui découvrent le musée, la poésie, la déclamation, et les intervenants qui rencontrent et font écrire, déclament. La compréhension mutuelle passe par la poésie, la voix et les regards.
Pari réussi : l’apprentissage de la langue peut se développer aussi avec la complicité de Magritte et de la poésie.

Je sais que je regarde le tableau,
mais Magritte habite sur la lune.
Je sais que je suis réaliste,
mais Magritte pas.
Je sais qu’avec Magritte,
il y a une femme ;
Je sais que Magritte est bizarre
avec le tableau la pipe.
Je sais que j’aime beaucoup
la peinture.
Je sais que Magritte aime le mystère.

Les poèmes écrits ont ensuite été relus, sélectionnés, en vue de la publication d’un recueil et de la préparation d’un récital. Des rencontres ont eu lieu entre les comédiens et les apprenants, invités à écrire des poèmes ensemble, avec les poétesses animatrices. Et vous voilà conviés à assister à ce récital, préparé par des comédiens du Conservatoire royal de Bruxelles, mis en scène par Jacques Neefs.
Un recueil des poèmes des apprenants, illustré par les enfants de l’ASBL Entraide et culture, édité par la Maison de la poésie d’Amay sera distribué gratuitement aux auditeurs des représentations.

Mécène  : Fondation Engie. Les partenaires : Programme Educateam, Musées Magritte, Bibliothèque Sésame, CEFIG, Conservatoire Royal de Bruxelles, Molenbeek Formation, Kalame, Midis de la Poésie.

Entrée libre mais réservation indispensable au 02 543 12 20 ou via
info@lamaisondulivre.be

Sommaire


BUDGET, TERRORISME, JUSTICE SOCIALE : LA LUTTE CONTRE LA CRIMINALITÉ FINANCIÈRE EST UN ENJEU CENTRAL

• Mercredi 19 octobre à 19h

Les affaires Swissleaks, LuxLeaks, etc. ont montré, une fois de plus, l’ampleur que peut prendre la grande fraude fiscale. Pourtant, si elle fait l’objet de nombreuses mesures d’annonce, nous peinons souvent à entrevoir les démarches réelles visant à lutter contre cette criminalité. Cette conférence a pour objectifs de mieux comprendre cette difficulté et de réfléchir à des réponses concrètes.

Avec Michel CLAISE, juge d’instruction en matière financière, auteur de Essai sur la criminalité financière. Le club des Cassandre, et Ahmed LAAOUEJ, député fédéral PS, président de la commission spéciale « Panama papers ».

Une rencontre organisée par les sections du Parti Socialiste de Saint-Gilles, Uccle et
Ixelles.

Sommaire


ÉCRIRE SUR LES TRANSIDENTITÉS

• Dimanche 6 novembre à 19h

JPEG - 67.8 ko

Les normes de genre, et les privilèges qui en découlent, bien que solidement ancrés dans nos sociétés occidentales, n’en sont pas pour autant légitimes. Les luttes et les enjeux relevant des transidentités sont aujourd’hui visiblisés de diverses manières, afin de déconstruire clichés et stéréotypes. Pour découvrir les enjeux de ces luttes, pour y réfléchir ensemble, nous accueillons la bédéaste Sophie Labelle, autrice du webcomic Assignée garçon, qui conte l’histoire de Stéphie, une petite fille transgenre qui remet en question la cisnormativité* de la société avec beaucoup d’humour, de subtilité et d’à-propos. Nous avons également invité Leonor Palmeira, biologiste, et Camille Pier, artiste de cabaret, qui produisent ensemble La Nature contre-nature (tout contre), projet multi-facettes (spectacle, conférences, livre, balades, site internet...) de vulgarisation scientifique et d’éducation populaire autour des thématiques LGBTQIA+. Autant d’outils pour déconstruire le présupposé selon lequel être trans - ou plus largement, relever des identités LGBTQIA+ - serait "contre-nature".

Avec Sophie LABELLE, auteure et bédéaste spécialiste des questions relatives au genre et à l’oppression systémique – Montréal (asigneegarcon.tumblr.com), Leonor PALMEIRA, biologiste, et Camille PIER, artiste de cabaret (http://www.naturecontrenature.org/)

La rencontre sera animée par Valérie PIETTE, chargée de cours à la Faculté de Philosophie et Lettres de l’ULB, membre du SAGES (Savoirs, Genre et Sociétés, Ulb), co-initiatrice de la plate-forme "Normes, genre et sexualités"

P.a.f. : 4 euros, 2,5 euros étudiants et sans emploi, 1,25 euro article 27, entrée libre pour les sans papiers.

* Postulat selon lequel on ne serait "normal" que si notre sexe biologique correspond à notre genre.

Sommaire


DÉRIVATIONS, UNE NOUVELLE REVUE DE DÉBAT URBAIN

• Lundi 14 novembre à 19h

PNG - 201.8 ko

Dès sa création, en 2008, l’asbl liégeoise urbAgora s’est donné pour mission de documenter les grandes questions urbaines. La revue Dérivations est née de la rencontre entre les membres de l’asbl et des personnes passionnées par la vie urbaine sous toutes ses formes. Tant dans son contenu que dans sa forme, elle reflète le désir de promouvoir une culture du débat afin de donner au lecteur des clés de lecture sur des enjeux qui touchent au devenir commun. À ce titre elle fait le choix de sujets peu traités par les médias traditionnels et multiplie les regards sur la ville (études ciblées, textes d’opinion, cahier photographique, fictions, dessins). Dans quelle ville voulons-nous vivre ? Qu’ont à nous dire les habitants, les artistes, les étudiants ou les urbanistes sur la mobilité et l’aménagement du territoire, la fête et les nouveaux habitants, la place de l’université et celle des prisons, les friches industrielles, les théâtres, les espaces verts ou les parkings ? Comment bâtir un socle commun de réflexion ? Comment faire se rencontrer les projets créatifs ?

Autant de questions qui seront abordées avec les rédacteurs de Dérivations, Pierre GEURTS, Caroline LAMARCHE et François SCHREUER.

La rencontre sera animée par Carmelo VIRONE, écrivain et critique littéraire.

Entrée libre.

Sommaire


L’AMOUR ET LA MERDE

Au sujet du sujet autiste

• Mardi 15 novembre à 20h

JPEG - 19.3 ko

L’autisme, qui se manifeste très tôt chez le jeune enfant, affecte irrémédiablement sa
communication verbale et non verbale, ainsi que ses comportements. Les relations familiales - et sociales - en sont profondément marquées. Comment appréhender ce trouble du développement, le réfléchir, l’accueillir, l’écrire ?

Deux livres seront au centre de cette rencontre : Robinson, récit de Laurent Demoulin
(Gallimard, 2016) et Psy Fictions, Couleurs de transfert, de Mireille Nathan-Murat
(L’Harmattan).

Robinson est un enfant autiste. Son père évoque son expérience de la paternité hors
norme, où le quotidien (faire les courses, prendre le bain, se promener) devient une
poésie épique, avec certaines scènes décrites dans leur violence et leur scatologie les plus crues : Robinson ne parle pas, ne se contient pas, il s’exprime dans les mêmes gestes sans cesse faits et refaits. À cette vie au présent, unique unité de temps comprise par l’enfant, le père répond par une attention de chaque instant. Il nous décrit ces micro-scènes avec une langue précise et maîtrisée.

Mathilde, la psychanalyste de Psy Fictions, Couleurs de transfert, vacille au bord de la retraite. Elle invente des personnages incarnant la variété de sa pratique des années ’60 à nos jours : enthousiaste dans le sillage de la psychothérapie institutionnelle, tourmentée par la tragédie des années sida et le retour du discours d’extrême droite. Les polémiques médiatiques quant à l’accueil en France des enfants autistes et leurs familles lui inspirent un récit de psychothérapie à plusieurs voix, rebondissant des drames du principe de précaution, à l’espoir d’un passage de relais avec l’appel du Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire.

Laurent DEMOULIN enseigne la littérature à l’Université de Liège. Il est l’auteur, e.a., de L’Hypocrisie pédagogique (Talus d’approche, 1999), de Filiation (Le Fram, 2001), Trop tard (Tétras Lyre, 2007, prix Marcel Thiry), Même mort (Le Fram, 2011), Ulysse Lumumba (Le Cormier, 2014).

Mireille NATHAN-MURAT a été Membre de la Société Psychanalytique de Paris, Membre du Collège de psychanalystes, cofondatrice d’Empreintes & Arts. Elle a publié Poursuivi par la Chance, De Marseille à Buchenwald, Mémoires partagées 1906-1996 (L’Harmattan, 1996) et Non Lieu de la Mémoire La Cassure d’Auschwitz (Bibliophane, 1990).

La rencontre sera animée par Jean-Pierre LEBRUN, psychiatre et psychanalyste, directeur de collection aux éditions Erès et ancien Président de l’association Lacanienne internationale. Il est l’auteur, e.a., de Un monde sans limite (Erès, 1997), L’homme sans gravité. Jouir à tout prix (Denoel, 2002), livre d’entretiens avec Charles Melman, Les couleurs de l’inceste (Denoël, 2013) et avec Nicole Malinconi, L’altérité est dans la langue (Eres, 2015).

Entrée libre

Sommaire


C’EST TROP BEAU ! TROP !

Une soirée littéraire et musicale

• Le 24 novembre à 19h30

Je m’en remets à la lecture pour nous sauver. Le droit à la littérature est un droit de l’homme. Pierre Mertens

JPEG - 30.3 ko

L’enthousiasme de Pascale Toussaint rejoint celui de Rimbaud qui s’exclamait en découvrant Bruxelles : C’est trop beau ! trop ! C’est ainsi qu’elle voit et qu’elle veut nous faire redécouvrir notre littérature belge, à travers l’anthologie qu’elle lui consacre. Je veux donner l’envie de lire belge. Enthousiasme que salue la préface de Jean Louvet. On est en plein éblouissement. Oui, toutes ces proses, tous ces vers, tous ces mots, c’est du belge, Et (...) cela peut aussi nous aider à retrouver notre identité.
Le Soir – 10/10/2015

Ce spectacle, proposé par Pascale TOUSSAINT en collaboration avec Le Plaisir du Texte asbl, a l’originalité d’associer à des textes connus et moins connus des œuvres musicales et picturales qui seront, elles aussi, autant de (re) découvertes de la tendresse, de la gravité et de la fantaisie de notre merveilleux patrimoine noir jaune rouge.

En présence de l’auteure, avec Diana GONNISSEN, soprano, Jean-Pierre MOEMAERS, pianiste, et des lectures de Marie-Christine DUPREZ, comédienne,
Diana Gonnissen et Jacques RICHARD, écrivain.

P.a.f. : 8 euros, 5 euros étudiants et chômeurs, 1,25 euro art 27, entrée libre pour les sans papiers
Réservation souhaitée : 02 543 12 20

Sommaire



L’atelier Voix Vives et la Maison du Livre ont le plaisir de vous inviter à la lecture vivante Le poids des secrets de Aki SHIMAZAKI.

Le Mardi 13 décembre à 19h

JPEG - 93.3 ko

SHIMAZAKI Aki est une Japonaise écrivant en français, ce qui est assez unique et franchement éblouissant connaissant les différences entre les deux langues. Son écriture est tout à fait japonaise, la concision et le rejet du superflu ne cessent de surprendre ses lecteurs et elle l’isole totalement de la littérature française contemporaine. De plus, ses sujets sont également purement japonais. L’atrocité que son pays a connue lors de la Seconde Guerre mondiale est omniprésente dans son œuvre. L’identité du peuple japonais et des peuples en général est un leitmotiv dans son œuvre.
C’est une écriture d’une simplicité bouleversante, des phrases courtes et directes, qui vont droit au but, sans lyrisme. Chacun de ses courts livres creuse un sillon différent dans le cadre très codifié de la société japonaise, autour d’un secret du passé, la plupart du temps explorant la famille, mais surtout différents aspects du couple, sa « préoccupation de base ».

« J’écris sur la vie et l’amour », dit celle qui se compare à une comédienne et qui se met chaque fois dans la peau de son personnage pour créer ses longs monologues intérieurs. « Ce n’est pas moi qui parle, mais je me mets à leur place. Qu’est-ce que je ferais si j’étais eux ? »

Sous la surface calme des romans d’Aki Shimazaki bouillonne ainsi un torrent de sentiments, de désir et de passion. Son rôle, estime-t-elle, n’étant pas d’écrire les émotions, mais de les laisser monter. « Je ne veux pas les minimaliser, seulement imaginer ce que les personnages vivent. Mais pas besoin de violons ! Ici, on en dit en général beaucoup trop. »

ENTRÉE LIBRE cependant les RÉSERVATIONS sont vivement souhaitées : PAS MOI ASBL : 02 534 50 87 ou asblpasmoi@gmail.com
ATTENTION ! Vous serez accueillis au bar à partir de 19h mais à 19h15 les portes seront fermées

Sommaire


LES ATELIERS

Calligraphie japonaise

JPEG - 204.1 ko
Hibiki - Vibration

La base de cet atelier est la langue japonaise.
En utilisant le pinceau et l’encre de chine, nous allons principalement travailler le « Kanji » (idéogramme). Nous allons d’abord étudier des kanjis très simples comme
(ichi - un), (kawa-rivière) puis petit à petit nous aborderons des kanjis plus complexes tout en développant différents styles d’écritures (hi - feu), (honoö - flamme).
L’écriture japonaise et ses signes tracés par le pinceau sont intrinsèquement liés aux mouvements du corps et au souffle du calligraphe. Avant de chercher à atteindre un résultat, vous essaierez de sentir la naissance d’un souffle et d’un geste. Ces deux cycles vous permettront de débuter l’apprentissage de cet art ou bien de le poursuivre, ils sont ouverts à tous les niveaux.

Animé par : Satoru TOMA, artiste calligraphe et photographe
http://www.calligraphiejaponaise.sitew.com
Dates :
Cycle 1 COMPLET !!! :

7 lundis de 18h30 à 20h30 du 1er février au 21 mars ou 7 jeudis de 18h30 à 20h30 du 4 février au 24 mars
Cycle 2 :
7 lundis de 18h30 à 20h30 du 11 avril au 30 mai ou 7 jeudis de 18h30 à 20h30 du 14 avril au 2 juin
Public :
Ados, adultes
Prix :
1 cycle = 100 euros, acompte de 60 euros, solde en 2 mensualités de 20 euros.
2 cycles = 180 euros, acompte de 90 euros, solde en 2 mensualités de 45 euros.
Tarif réduit : - 20%
Nombre maximum de participants : 10

Retour au sommaire

Voix au chapitre

JPEG - 168.1 ko

L’atelier « Voix au chapitre » propose de vous initier (ou de vous perfectionner) à la lecture à voix haute de textes destinés à un public adulte. C’est une invitation à l’exploration de diverses formes littéraires : nouvelles, lettres, récits, journaux intimes. C’est aussi un parcours stimulant pour celles et ceux qui aiment lire et qui ont envie de rendre cette passion active.
Cet atelier vous invite à développer des axes de travail personnel au gré d’un parcours collectif :
– Travail de la voix et du souffle (déployer le sens, volume de la voix, s’adresser, soutenir...)
– Incarnation (ses difficultés, ses avantages, ses limites)
– Prise de parole en public, gestion du stress et des émotions
– Lecture à plusieurs voix de courtes nouvelles ou fragments de texte

Lire à voix haute c’est donner vie aux mots, faire émerger le sens et transmettre à l’auditoire l’envie de lire.

L’avant-dernière séance est une lecture publique à la Maison du Livre.

Animé par : Christine HENKART, comédienne
Dates : 10 lundis de 18h30 à 20h30 du 22 février au 9 mai 2016
Public : Adultes
Tarif : 130 euros, acompte de 70 euros, solde en 2 mensualités de 30 euros.
Tarif réduit  : - 20%
Nombre maximum de participants : 12

Retour au sommaire

Calligraphie latine contemporaine

COMPLET !!!

JPEG - 466.3 ko

De nos jours, la calligraphie est une expression de liberté puisqu’elle permet de développer sa créativité. Tandis que l’écriture a besoin de sens, la calligraphie s’exprime surtout à travers la forme et le geste. Au-delà de la reproduction d’écritures anciennes, la calligraphie s’ouvre aussi sur une expression personnelle graphique et artistique. En apprenant à tracer à la plume les principes de base « pleins » et « déliés », nous allons voyager à travers une période de temps s’étalant sur environ 18 siècles. Nous aborderons également les écritures dites « expressives » en s’intéressant à la calligraphie contemporaine. Nous utiliserons des instruments d’écritures surprenants et découvrirons également quelques techniques d’art plastique pour préparer des « fonds » sur des supports variés tels que de la toile, du tissu ou des panneaux de bois. Ces supports recevront ensuite des écritures contemporaines et/ou anciennes. Ces deux cycles vous permettront de débuter l’apprentissage de cet art ou bien de le poursuivre, ils sont ouverts à tous les niveaux.

Animé par : Stéphane ALFONSI, calligraphe
Dates :
Cycle 1 : 8 mardis de 18h30 à 20h30 du 26 janvier au 22 mars 2016
Cycle 2  : 7 mardis de 18h30 à 20h30 du 12 avril au 31 mai 2016 (pas de cours le 19/04)
Public : Ados, adultes
Prix :
Cycle 1 :
115 euros, acompte de 65 euros, solde en 2 mensualités de 25 euros.
Cycle 2  : 100 euros, acompte de 50 euros, solde en 2 mensualités de 25 euros.
Cycles 1 et 2 : Cycles 1 et 2 = 172 euros, acompte de 72 euros, solde en 2 mensualités de 50 euros.
Tarif réduit  : - 20%
Nombre maximum de participants : 12

Retour au sommaire

Les femmes qui sont en moi

COMPLET !!!

Quels que soient nos origines, notre âge, notre histoire, nous portons en nous des traces des femmes qui nous ont précédées, et des histoires de femmes, des images, des paroles, qui nous fondent, ou ont changé notre regard. Ces femmes réelles ou rêvées, héroïnes de contes, de livres, de films, ont façonné notre définition de ce que signifie "être une femme".

Ces intuitions et les certitudes, les croyances dont parfois nous n’avons pas conscience, traversent ce que nous écrivons. A partir de ces questions, nous plongerons librement dans l’écriture. Ce sera l’occasion de se laisser écrire sans s’inquiéter de « bien faire » ou de plaire, de rencontrer l’univers d’autres participantes
et d’explorer notre mémoire et les images, les sensations, les pensées, qui nourrissent notre imagination. Chaque atelier proposera une consigne à partir de laquelle nous écrirons, individuellement et ensemble, des textes courts.

Aucun pré-requis n’est demandé pour l’atelier, sauf l’envie d’explorer l’écriture à travers cette thématique au sein d’un groupe.

Animé par : Veronika MABARDI, auteure et animatrice d’ateliers d’écriture
Public  : Femmes adultes
Dates : 7 séances le mardi de 18h30 à 21h du 16 février au 19 avril 2016
Prix : 125 euros acompte de 65 euros, solde en 2 versements de 30 euros
Tarif réduit : - 20%
Nombre maximum de participants : 10

Retour au sommaire

Calligraphie arabe

COMPLET !!!

JPEG - 193.3 ko

Dans cet atelier vous découvrirez plusieurs écritures telles que le "Kufi", le "Ruqaa",
le "Naskh", le "Diwani"... et apprendrez à les tracer avec un calame (roseau).

Ces deux cycles vous permettront de débuter l’apprentissage de cet art ou bien de le poursuivre, ils sont ouverts à tous les niveaux.

Aucune connaissance linguistique n’est requise.

Animé par : Tarek ALMALKI, diplomé de l’Ecole de Beaux Arts de Damas
Dates :
Cycle 1 :
7 jeudis de 18h à 20h30 du 28 janvier au 17 mars 2016
Cycle 2 : 7 jeudis de 18h à 20h30 du 24 mars au 26 mai 2016
Public : Ados, adultes
Prix :
Cycle 1 :
100 euros, acompte de 50 euros, solde en 2 mensualités de 25 euros.
Cycle 2 : 100 euros, acompte de 50 euros, solde en 2 mensualités de 25 euros.
Cycles 1 et 2 : 180 euros, acompte de 90 euros, solde en 2 mensualités de 45 euros.
Tarif réduit : - 20%
Nombre maximum de participants : 8

Retour au sommaire

Paroles de femmes

GIF - 66.7 ko

Cet atelier s’inscrit dans le prolongement de la soirée « Luttes de femmes – Cabaret féministe » qui a eu lieu le 4 mars dernier au Point Culture, un beau moment dédié à la chanson engagée et féministe.

Il s’agira de faire émerger une parole échappant aux bûchers et aux matraquages des normes. Un chant libre. À pleine voix. Chacun(e) peut s’en emparer, qu’elle/il maîtrise ou non le français, qu’elle/il soit musicien(ne), maçon(ne), boxeur(se), balayeur(se), infirmier(ère), rappeur(se), analphabète, chômeur(se), poète(esse)
ou chanteur(euse), habitué(e)s ou non des scènes... On écrit, on dit, on crie, on gouaille, on chante, on joue, on improvise, on ouvre un chantier ensemble, on prend le micro. To slam veut dire claquer. Il s’agira de chercher l’impact des mots, des rythmes, des émotions, des images, des sonorités... L’atelier se déroulera en trois temps : d’abord des jeux d’écriture, puis un temps d’improvisation autour du texte écrit et enfin l’interprétation avec micro, entre slam et cabaret. Venez avec de quoi écrire et une tenue souple. Et si vous en avez envie, apportez un texte, une chanson,
un article, un personnage qui vous inspire et/ou un instrument de musique pour vous
accompagner.

Animé par : Maïa CHAUVIER (Recital Boxon), comédienne, diseuse et glaneuse de poèmes
www.maia-chauvier.com
Public : Ados à partir de 16 ans, adultes
Dates : 8 mercredis de 18h30 à 20h30 : 13/04, 20/04, 27/04, 11/05, 18/05, 25/05, 1/06 et 8/06.
Prix : 80 euros, acompte de 40 euros, solde en 2 mensualités de 20 euros
Tarif réduit : 30 euros, acompte de 15 euros, solde en 1 versement de 15 euros
Nombre maximum de participants : 12

Retour au sommaire


Retour au sommaire


L’écriture au singulier

« Le réel découvert par l’écriture n’est plus le réel. Il conviendrait mieux de dire le vrai. » (C.M.)

Cet atelier d’écriture narrative propose une formation, à la fois accompagnée et concrète, insistant sur le développement de la part singulière que recèle l’écriture de tout écrivant. Il s’agit de découvrir puis d’apprivoiser un chemin d’écriture, unique et personnel : roman, nouvelle, poésie, chanson, récit de vie, textes courts... et au-delà puisque celui qui écrit, prenant la plume, est chaque fois en situation d’inventer son propre genre littéraire, hors des catégorisations et modèles standardisés. Chacun aura ici la possibilité d’en faire l’expérience d’une façon naturelle, ainsi qu’une besogne des plus ordinaires, comme on pèle une pomme, de partir à l’aventure de son langage, sa manière de mettre en scène le monde, les autres, soi-même et ce, en s’autorisant les maladresses et tâtonnements
inhérents à tout apprentissage.

Animé par : Cédric MIGARD, animateur d’ateliers d’écriture -
http://ecrivanture.wordpress.com
Dates : 7 mardi, du 25 octobre au 13 décembre 2016
de 18h30 à 21h
Public : adultes
Prix : 140 euros acompte de 70 euros, solde en 2 versements de 35 euros
Tarif réduit : 115 euros, acompte de 65 euros, solde en 2 versements de 25 euros
Nombre maximum de participants : 10

Retour au sommaire


Writers room

Écriture collaborative de séries pour les 15-18 ans

JPEG - 118.9 ko

Toi aussi tu aimes les séries ? Tu apprécies leur ambiance, leurs rebondissements et l’évolution des personnages au fil des saisons ? Tu rêves d’écrire une histoire qui touche les spectateurs ? Tu rêves peut-être même d’en faire ton métier ?
Alors nous avons des choses à nous dire et des histoires à écrire ! Vous apprendrez d’abord à utiliser les premiers outils de création de récits. Ils vous permettront d’analyser et de décortiquer des scénarios pour en comprendre les rouages ; vous créerez ainsi vos premiers récits. Une fois la machine mise en route, des groupes de 3 à 5 participants seront constitués en fonction des affinités, des envies et de vos complémentarités créatives : les seigneurs de l’imagination gagnent à être associés aux champions de la rigueur, et vice versa. Ensuite, vous irez aussi loin que possible dans le développement de l’histoire, des personnages, des épisodes. Et peut être même des saisons !
L’animateur sera là en support scénaristique, technique,...

À la fin de l’année, vous partirez avec une expérience riche : celle vécue avec le reste des participants, qu’ils soient de votre équipe ou non. Vous partirez aussi avec un projet de série qui aboutira peut-être ? Qui sait ?

Animé par : Lilian VERSANGE, animateur d’ateliers d’écriture, co-scénariste et animateur créatif de la chorale participative Zinnechoeur – www.ecrits.be
Dates : cycle de 8 ateliers, 1 mercredi par mois de 14h à 18h :
16/11, 14/12/2016, 18/01, 15/02, 15/03, 26/04, 24/05/2017 (une date pour le dernier atelier sera convenue en commun).
En décembre, il sera possible d’assister ensemble à des événements du festival « Are you Series » organisé par Bozar (projections de séries, rencontres avec des professionnels, ateliers,...)
Public : ados de 15 à 18 ans
Prix : 230 euros acompte de 80 euros, possibilité de payer le solde en effectuant 3 versements de 50 euros
Tarif réduit (si parents demandeurs d’emploi ou étudiants) : 185 euros, acompte de 65 euros, solde en 3 versements de 40 euros
Nombre de participants : 12

Retour au sommaire


Un automne pour (re)donner du sens à son burn-out

JPEG - 13.1 ko

S’octroyer une halte et prendre le temps de goûter différentes saveurs de la poésie : écriture, collages, slam, petits objets et installations collectives. Inviter les mots à tous les étages de sa vie. Être corps, étincelle, plume, respiration. Libérer sa parole et sa créativité.
Retrouver l’enfant-feu. S’autoriser à briller là où l’on brûlait.

Animé par : Lisette LOMBÉ, créatrice d’objets poétiques (performances, textes, collages) qui font voyager entre l’Europe et l’Afrique et animatrice d’ateliers d’écriture - www.facebook.com/lisette.lombe (vidéos slam et travaux à partir de 2015) et http://lisettelombe.be/ (collages avant 2015).
Public : adultes
Dates : 7 séances le mercredi de 18h30 à 20h30
du 26 octobre au 14 décembre 2016
Prix : 110 euros acompte de 60 euros, solde en 2 versements de 25 euros
Tarif réduit : 90 euros, acompte de 50 euros, solde en 2 versements de 20 euros
Nombre maximum de participants : 12

Vous souhaitez découvrir Lisette Lombé avant l’atelier ? Rendez-vous dans les pages rencontres et réservez votre soirée du jeudi 22 septembre à 19h30. Lisette nous propose sa conférence- performance La magie du burn-out... une invitation
à devenir l’artiste de sa guérison.

Retour au sommaire


Outils de la fiction

Module long (niveau 1)

Déployer son imaginaire, développer sa créativité en écriture, puis découvrir et expérimenter les outils de la fiction, de la narration, tout au long de l’année. Écriture individuelle, suscitée par des propositions d’écriture, puis lecture et commentaire des textes. Au terme de l’année, chacun aura rempli la "boîte à outils" nécessaire pour l’écriture d’une nouvelle.

Programme :
22/09 : déployer l’imaginaire, (re)trouver le plaisir d’écrire,
20/10 : style et sons, style et créativité, élargir sa palette de couleurs, essayer « 
autre chose », pour chercher ses particularités et les nourrir,
10/11 : créer des personnages, le portrait,
8/12 : créer des personnages, les faire vivre,
12/01/17 : microcosmes (création et utilisation de microcosmes pour un travail de
fiction),
9/02 : le narrateur (expérimenter les différents types de narrateurs),
9/03 : la trame narrative,
20/04 : architecture du texte,
11/05 : écriture mosaïque,
8/06 : la nouvelle : initiation et mise en projet.

Animé par : Eva KAVIAN, romancière et fondatrice de l’associa-
tion Aganippé - www.aganippe.be
Dates :
10 séances - un jeudi par mois de 10h à 17h
du 22 septembre 2016 au 8 juin 2017
Public : adultes
Prix : 480 euros acompte de 200 euros, solde en 5 versements de 56 euros
Tarif réduit : 384 euros, acompte de 110 euros, solde en 5 versements de 50 euros
Nombre maximum de participants : 10

Retour au sommaire


À la carte

Module long (niveau 2)

Chaque demi-journée commence avec une proposition d’écriture, pour ceux qui le souhaitent, puis 1h30 d’écriture, puis lecture des textes. Écriture plus longue et autonome, mais l’animatrice est disponible, selon les demandes. Durant les temps d’écriture, l’animatrice peut lire et commenter les textes de la séance précédente qui ont été retravaillés. À la carte, donc chacun vient avec sa « demande »
(écrire ou retravailler une nouvelle, écrire en suivant des propositions d’écriture, avancer dans l’écriture d’un roman, mener un projet mosaïque, travail de fiction ou autobiographique...)

Animé par : Eva KAVIAN, romancière et fondatrice de l’association Aganippé - www.aganippe.be
Dates : 10 séances – un jeudi par mois de 10h à 17h : 29/09, 27/10, 24/11, 22/12/2016, 26/01, 23/02, 23/03, 27/04, 18/05, 15/06/2017
Public : adultes
Prix : 480 euros acompte de 200 euros, solde en 5 versements de 56 euros
Tarif réduit : 384 euros, acompte de 110 euros, solde en 5 versements de 50 euros
Nombre maximum de participants : 10

Retour au sommaire


Devenir écrivain biographe

JPEG - 15.1 ko

Au terme de l’atelier, chaque participant aura écrit l’ébauche d’une biographie en « Je » (environ 40 pages A4). Il est préférable que ce soit celle d’un être proche (un être qui « touche » l’écrivant) et dont il est possible d’obtenir des renseignements (soit la personne est encore vivante ; soit des personnes-témoins sont encore vivantes). L’écrivant écrira « à la place de » la personne biographiée. La première tâche consistera à recueillir des informations pour ensuite les transcrire en « faisant parler » la personne choisie.

Comme les peintres portraitistes de la Renaissance, le travail du biographe consiste
à dédier son art à l’évocation de la parole de l’autre. L’animateur vous transmettra son expérience d’auteur et de biographe. Il vous aidera à structurer, mettre en forme, nourrir et éclaircir votre récit. Les ateliers sont des carrefours où chaque participant est invité à partager son texte écrit entre les rencontres.

Animé par : Benoît COPPÉE, romancier, scénariste et parolier -
www.benoitcoppee.com
Dates : 10 séances - 1 samedi par mois de 10h à 15h
de septembre 2016 à juin 2017 : 17/09, 15/10, 12/11, 10/12/2016, 21/01, 18/02, 11/03, 22/04, 06/05, 20/05, 17/06/2017
Public : adultes
Prix : 370 euros acompte de 120 euros, solde en 5 versements de 50 euros
Tarif réduit : 300 euros, acompte de 100 euros, solde en 4 versements de 50 euros
Nombre maximum de participants : 12

Retour au sommaire


LES STAGES

Territoires imaginaires

COMPLET !!!

JPEG - 119.6 ko

Avant de démarrer un projet, nous plongeons dans nos territoires imaginaires à la recherche d’une impulsion, d’une idée. Le processus de création commence à cet endroit, dans la rêverie. L’écriture nous permet d’explorer ces territoires, de découvrir ce qui nous inspire, nourrit nos projets, et nous aide à les développer, à faire les premiers choix, avant de « s’y mettre ». Elle peut être un outil pour mettre en lumière les obstacles, les craintes, qui nous empêchent d’avancer. Les mots du carnet de
notes, des post-it, des schémas qui précèdent et accompagnent l’écriture elle-même font partie du travail.

À partir de consignes d’écriture, les participants feront un premier pas vers leur projet
personnel, en ouvrant leur univers au groupe, et en s’appuyant sur l’expérience et les tâtonnements des autres pour formuler ce qui fait la particularité de leur territoire imaginaire.

Animé par : Veronika MABARDI, auteure et animatrice d’ateliers d’écriture
Public : Adultes
Dates : Samedi 20 février 2016 de 10h à 17h
Prix : 50 euros
Nombre maximum de participants : 12

Retour au sommaire

Dans de cadre de la Semaine de la Langue Française en fête du 12 au 20 mars 2016

Atelier d’écriture parents-enfants de 3 à 10 ans

COMPLET !!!

Savez-vous que vos enfants savent « écrire » même à trois ans ?
Et vous leur lisez des histoires mais... leur avez-vous déjà lu des histoires que vous avez écrites ?
Venez vous amuser ensemble dans cet atelier de deux heures, venez voyager dans le monde imaginaire de chacun sur un même projet créatif, l’écriture et l’illustration d’un mini album.
L’atelier débutera par la lecture d’albums jeunesse. Il se poursuivra avec l’écriture individuelle d’une histoire à partir des dix mots mis à l’honneur à l’occasion de la semaine de la langue française et s’achèvera par la création d’illustrations. Laissez-vous surprendre par vos créations et découvrez une facette peut-être encore à ce jour cachée de vous et de vos enfants.

Animé par : Sophie BARTHÉLÉMY, animatrice d’atelier d’écriture
Dates : Samedi 12 mars de 13h à 15h
Public : Adultes et enfants de 3 à 10 ans
Prix : Gratuit
Nombre de participants : 10 (5 binômes parents-enfants)

Retour au sommaire

Atelier d’écriture adultes-ados

COMPLET !!!

Vous, ado, parent, tante, oncle, marraine, parrain, ... connaissez-vous votre talent d’écrivain et celui de ceux qui vous entourent ? Cet atelier créera un espace de rencontre créatif qui révèlera les talents de chacun avec comme point de départ les dix mots mis à l’honneur à l’occasion de la semaine de la langue française. Après un temps d’écriture individuelle, chacun partagera sa production. Ados et adultes, venez vous rencontrer autour d’un moment d’écriture, laissez vos idées se croiser, vos deux mondes se frôler, se rencontrer.

Animé par : Sophie BARTHÉLÉMY, animatrice d’atelier d’écriture
Dates : Samedi 12 mars de 15h30 à 17h30
Public : Adultes et ados à partir de 11 ans
Prix : Gratuit
Nombre de participants : 10 (5 binômes adultes-ados)

Retour au sommaire

BD Manga

Pour les 12 - 15 ans

JPEG - 45.7 ko

La BD te passionne ? Les Manga encore plus ?
Tu as la tête pleine d’idées et une furieuse envie de les dessiner ?
Alors ce stage est fait pour toi !

Pendant toute une semaine :
– Tu découvriras comment créer l’histoire de tes propres personnages (le héros et le
méchant : dessin et portrait psychologique) et leur carte d’identité (pouvoirs, aspect
physique ...),
– Tu apprendras à dessiner tes personnages (graphisme) et à développer leurs histoires.

Le vendredi matin, de 9h30 à 12h30, l’animateur t’initiera à Photoshop (logiciel de
retouche, de traitement et de dessin assisté par ordinateur) : préparation d’un document, utilisation des calques et des différents outils de dessin, application de filtres à effets sur tes images. Cette séance aura lieu à l’Atelier du Web (rue du Fort, 37, à 2 min à pied de la Maison du Livre).

Alors ? Prêt à partager ta passion et à amener tes idées ? Viens ! Nous les ferons progresser ensemble !

Animé par : Olivier CINNA, dessinateur professionnel de BD.
Il est l’auteur de « MR DEEDS – Le mystère de l’étoile » chez EP édition, de « Fête des morts » et d’ « Ordures » chez Futuropolis - ocinna.wix.com/ cinna
Dates : Du 28 mars au 1er avril 2016 : du lundi au jeudi de 13h à 17h et le vendredi de 9h30 à 17h30
Public : Ados
Prix  : 125 euros acompte de 65 euros, solde 2 versements de 30 euros
Tarif réduit : - 20%
Nombre maximum de participants : 12

Retour au sommaire

Écriture et création littéraire

pour les 12-15 ans

JPEGDurant trois séances, les participants élaboreront un récit de fiction. Ils prendront contact avec ce qu’on nomme la littérature ! Cela signifie qu’on n’écrira pas pour s’exprimer. Il ne s’agira pas de parler de soi, de décrire ses propres émotions, ses propres souvenirs, ses propres idées. Mais de créer, d’inventer. C’est très important : que les participants viennent à l’atelier en n’ayant rien prévu, rien programmé.
Devant soi, une page blanche. On se connecte à son imaginaire, on invente, et un texte surgit. En s’appuyant sur les consignes qui seront énoncées au fur et à mesure, on invente des personnages qui ne nous ressemblent pas, qui éprouvent des émotions insolites, qui se lancent dans des histoires déroutantes. Et, à la fin, on aura créé un récit cohérent, abouti, qui aura révélé les ressources éblouissantes
que l’imaginaire déploie quand on accepte de lui faire confiance. Ce qui compte, c’est que chacun prenne du plaisir à ce travail. Et quitte l’atelier en se disant : « Waw ! C’est moi qui ai écrit ça ?! »

Animé par : Xavier DEUTSCH, animateur d’atelier d’écriture
Dates : Vacances de Pâques – du 4 au 6 avril 2016 de 13h30 à 16h30
Public : Ados de 12 à 15 ans
Prix : 50 euros, acompte de 25 euros, solde de 25 euros
Nombre de participants : 12

Retour au sommaire

Scénario vivant

Stage de formation en écriture scénaristique

Le scénario vous intrigue ? Vous avez toujours eu envie d’en maîtriser les rouages, d’en percer les secrets ? L’écriture et le cinéma font partie de vos passions ? Alors, venez découvrir le rôle que le scénario peut jouer dans votre création, et pourquoi pas, dans votre vie.

Après une présentation des grands principes narratifs du scénario, le stage fait alterner des exercices écrits, des extraits de films et des solutions pratiques. La clé de cette formation de 18 heures est l’examen des principales difficultés de l’écriture scénaristique, avec chaque fois une réponse appropriée.

Chaque participant sera suivi dans la mise en forme d’un projet personnel.

Animé par : Luc DELLISSE, professeur de scénario à l’ULB, animateur d’ateliers d’écriture, essayiste et romancier.
Il est l’auteur de L’Invention du scénario et L’Atelier du scénariste (Les Impressions nouvelles).
Dates : Vendredi 15 avril de 18h30 à 21h
Samedi 16 et dimanche 17 avril de 9h30 à 18h30
Public : Adultes
Prix : 150 euros, acompte de 80 euros, solde en 2 versements de 35 euros
Tarif réduit : - 20 %
Nombre de participants : 12

Retour au sommaire

Capsules théâtrales

Vous amènerez un accessoire (objet, costume,...) et je me lancerai dans quelques
impros très courtes. Ce sera contagieux et magique car toutes ces impros ouvriront très vite la porte de l’écriture théâtrale sous forme de capsules : des mini monologues, de brefs dialogues ou des interpellations. Des textes qui pourront être interprétés, à la fin du stage et plus tard à l’occasion d’une fête ou l’autre... . Cette aventure réveillera notre esprit d’enfance, avec sa créativité et son ludisme.

Aucune formation théâtrale n’est requise.

Animé par : Evelyne WILWERTH, écrivaine et animatrice. Dernier livre paru : “La nacelle turquoise”, éditions M.E.O.
Dates : Vendredi 22 avril de 18h30 à 20h30
Samedi 23 et dimanche 24 avril 2016 de 10h à 17h
Public : Ados, adultes
Prix : 90 euros, acompte de 50 euros, solde en 2 versements de 20 euros
Tarif réduit : - 20%
Nombre maximum de participants : 12

Retour au sommaire

POP UP niveau 1

L’image en relief et en mouvement

JPEG - 137.4 ko

Avez-vous déjà goûté à l’émerveillement en feuilletant un de ces livres animés pour
enfants ? C’est l’impatience de découvrir la page suivante mais c’est aussi le plaisir de créer sa propre image, la satisfaction de réaliser une structure étonnante, simple ou complexe mais qui toujours provoque la surprise.

Cette initiation vous permettra d’apprendre la technique du kirigami (pop up sans collage) et les différentes variantes des 2 grands mécanismes de base du pop up : le pli parallèle et le pli en V.
Le pop up est une fenêtre qui s’ouvre sur un autre monde, celui de tous les possibles !
Alors, libérez votre imagination pour offrir à l’image son plus beau rêve : la 3ème dimension ....

Pour celles et ceux qui auraient une technique de prédilection (pastels, aquarelle,...)
et qui sont déjà équipés du matériel adéquat,n’oubliez pas de l’apporter !

Un stage niveau 2 sera organisé en juillet. Il vous permettra de réaliser un projet personnel et d’apprendre des techniques supplémentaires.


Animé par : Maya SCHUITEN,
animatrice d’ateliers pop up
Dates : Samedi 14 et dimanche 15 mai 2016 de 10h à 17h
Public : Ados, adultes
Prix : 90 euros, acompte de 50 euros, solde en 2 versements de 20 euros
Tarif réduit : - 20%
Nombre maximum de participants : 10

Retour au sommaire

STAGES D’ÉTÉ

Notes dans la marge

À la découverte de l’Art Brut

JPEG - 52.5 ko

Qu’est-ce que l’Art Brut ? Que nous raconte t-il ? C’est en se plongeant dans une sélection d’ouvrages que nous entrerons dans l’univers de l’Art Brut. Nous ferons également des expériences : l’écriture comme geste, souffle, rythme... Cette exploration se poursuivra par la visite du musée du Docteur Ghislain à Gand.
Nous y prendrons des notes au vol nées de nos impressions et observations. L’atelier se clôturera par la création de textes nourris par toutes les matières récoltées lors des deux journées précédentes. Aucune connaissance préalable n’est requise, l’invitation consistant justement à partir ensemble dans le but de découvrir, sentir et expérimenter.

Animé par : Laurence KAHN, auteure et animatrice d’ateliers d’écriture
Dates et horaires : vendredi 1/07 de 10h à 17h, samedi 2/07 de 10h à 18h30 et dimanche 3/07 de 14h à 18h.
Vous hésitez ? Une séance d’information sera organisée le mardi 17/05 de 18h30 à 19h30.
Public : Enfants à partir de 10 ans, ados, adultes
Prix : 150 euros acompte de 80 euros, solde en 2 versements de 35 euros
Tarif réduit : 120 euros, acompte de 60 euros, solde en 2 versements de 30 euros

Le voyage aller-retour en train Bxl-Gand et l’entrée du musée sont compris dans le prix de l’atelier.

Nombre de participants : 10

Retour au sommaire


POP UP niveau 2

L’image en relief et en mouvement

JPEG - 79.5 ko

Après un bref rappel des deux grands principes de base, nous continuerons l’exploration des techniques pop up. Nous associerons les mécanismes entre eux pour en faire des structures plus complexes et ajouterons à notre répertoire des techniques spécifiques comme les spirales ou les tirettes... pour reculer, plus
encore les limites de votre créativité. Pour celles et ceux qui auraient une technique de prédilection (pastels, aquarelle,...) et qui sont déjà équipés du matériel adéquat, n’oubliez pas de l’apporter ! Prérequis : avoir suivi le stage « Pop Up niveau 1 » ou déjà maîtriser les bases du pop up.

Animé par : Maya SCHUITEN, animatrice d’ateliers pop up et de reliure
Dates : samedi 2 et dimanche 3 juillet 2016 de 10h à 17h
Public : Ados, adultes
Prix : 100 euros, acompte de 50 euros, solde en 2 versements de 25 euros
Tarif réduit : 80 euros, acompte de 40 euros, solde en 2 versements de 20 euros
Nombre maximum de participants : 10

Retour au sommaire


BD Manga

pour les 12-15 ans

JPEG - 49.7 ko

La BD te passionne ? Les Manga encore plus ? Tu as la tête pleine d’idées et une furieuse envie de les dessiner ? Alors ce stage est fait pour toi ! Pendant toute une semaine :
– Tu découvriras comment créer l’histoire de tes propres personnages (le héros et le
méchant : dessin et portrait psychologique) et leurs cartes d’identités (pouvoirs, aspect physique ...),
– Tu apprendras à dessiner tes personnages (graphisme) et à développer leurs histoires.
Le vendredi matin, à l’Atelier du Web (2 min à pied de la Maison du Livre) l’animateur t’initiera à Photoshop : préparation d’un document, utilisation de calques et différents outils de dessin, application de filtres à effets sur tes images. Prêt à partager ta passion et à amener tes idées ? Viens, nous les ferons progresser ensemble !

Animé par : Olivier CINNA, dessinateur professionnel de BD. Il est l’auteur de MR DEEDS – Le mystère de l’étoile chez EP édition, de Fête des morts et d’Ordures
chez Futuropolis - ocinna.wix.co/cinna
Dates : Du 4 au 8 juillet 2016. Du lundi au jeudi de 13h à 17h et le vendredi de 9h30 à 17h30
Public : Ados
Prix : 125 euros, acompte de 65 euros, solde 2 versements de 30 euros
Tarif réduit : 100 euros, acompte de 50 euros, solde en 2 versements de 25 euros
Nombre maximum de participants : 12

Retour au sommaire


Atelier des petites éditions

JPEG - 318.1 ko

Le temps d’un week-end, venez découvrir différentes techniques artistiques qui vous permettront de créer des petits carnets de voyage du quotidien, où chacun Développera sa thématique personnelle au moyen de différents médiums : collage, peinture, écoline, écriture, dessin, linogravure, retouche photo manuelle,
papier marbré... Vous pouvez amener vos textes personnels ou ceux d’auteurs que vous affectionnez, des photos, des papiers originaux et nous les mettrons en page ensemble.
De nombreux fanzines et petites éditions vous seront présentés lors de l’atelier, c’est bon pour l’inspiration. On terminera par une reliure au fil pour finir en beauté. Venez expérimenter de nouvelles idées. Soyez curieux de tout et réalisez des petites éditions improbables !

Animé par : Maud DALLEMAGNE, illustratrice et sérigraphe
Dates : samedi 9 et dimanche 10 juillet 2016 de 10h à 17h
Public : Ados, adultes
Prix : 100 euros acompte de 50 euros, solde en 2 versements de 25 euros
Tarif réduit : 80 euros, acompte de 40 euros, solde en 2 versements de 20 euros
Nombre maximum de participants : 12

Retour au sommaire


Ce que la photo ne disait pas...

Atelier d’écriture exploratoire à partir de photographies

L’atelier vous proposera d’écrire de petits textes, récits, courtes nouvelles, poèmes,
notes, réflexions intérieures, petits dialogues, etc... sur base de photos. Marie-Paule Kumps nous invitera à raconter, à la manière du photographe Doisneau, à partir de menus détails, actions ou sentiments pris sur le vif, des petites choses qui échappaient peut-être au premier regard mais qui pourtant participent pleinement à la photo. Avec tendresse, délicatesse, poésie et liberté, nous ouvrirons les yeux pour
raconter notre photo.

Animé par : Marie-Paule KUMPS, comédienne, auteure et metteuse en scène - www.mariepaulekumps.be
Dates : lundi 18, mardi 19 et mercredi 20 juillet 2016 de 10h à 17h
Public : Ados à partir de 16 ans, adultes
Prix : 150 euros, acompte de 80 euros, solde en 2 versements de 35 euros
Tarif réduit : 120 euros, acompte de 60 euros, solde en 2 versements de 30 euros
Nombre maximum de participants : 12

Retour au sommaire


Le Béaba du petit carnet

Atelier de reliure

JPEG - 127.1 ko

Blanc ou ligné, à 7 ou à 77 pages, grand ou petit, quels qu’ils soient, les carnets fascinent par tout le potentiel qu’ils évoquent. Nous réaliserons trois reliures de base pour trois carnets : reliure cousue à un seul cahier (la plus basique), reliure à un cahier avec matériel extérieur (perles, bâton) et reliure sur couverture en cuir... à couvrir d’écriture, à remplir de dessins, à conserver vierges, à offrir, à rêver ....
Le matériel est fourni mais n’hésitez pas à apporter porte-mine, cutter et latte en métal si vous en avez.

Animé par : Maya SCHUITEN, animatrice d’ateliers pop up et reliure
Dates : mercredi 27 juillet 2016 de 10h à 17h
Public : Ados, adultes
Prix : 50 euros, acompte de 30 euros, solde en 1 versement de 20 euros
Tarif réduit : 40 euros, acompte de 20 euros, solde en 1 versement de 20 euros
Nombre maximum de participants  : 10

Retour au sommaire


Osez Joséphine !

JPEG - 30.1 ko

Écriture autour des textes d’Alain Bashung Noir est sa couleur, mélancolique et lucide son écriture. Ses chansons peuplées d’images abstraites, de double-sens, de propos surréalistes, d’écriture automatique et de jeux de mots.
Gainsbourg rendra hommage à son talent, cosignant avec lui certains textes. La voix de Bashung se fait grave et chaleureuse, révélant ses textes, vertiges funambules entre chant et texte parlé. Bashung est un vrai poète. Nous prendrons le temps d’écouter ses chansons, de comprendre leur magie, d’analyser sa griffe, sa patte poétique. Puis il y aura l’écho, la résonance, l’ouverture à d’autres textes, au bord de votre plume à vous. Chanson, poème, conte, micronouvelle... quelle que soit la
forme de votre inspiration, elle sera bienvenue.
À la fin du WE, chaque participant lira son meilleur texte, revêtu par quelques notes de musique.

Animé par : Frédéric SOETE, animateur d’atelier d’écriture
Dates : samedi 30 et dimanche 31 juillet de 10h à 17h
Public  : Adultes
Prix : 100 euros, acompte de 50 euros, solde en 2 versements de 25 euros
Tarif réduit : 80 euros, acompte de 40 euros, solde en 2 versements de 20 euros
Nombre maximum de participants : 12

Retour au sommaire


Voyages insolites...

Kafka, Perutz, Hrabal, Kundera, Meyrink, tous écrivains de Prague, nous feront découvrir leurs univers et leurs fables insolites, oniriques, burlesques, fantastiques. Invitation à voyager sur les routes textuelles de son propre imaginaire...
Aucune connaissance des auteurs n’est demandée.

Animé par : Marie-Andrée DELHAMENDE, lectrice à voix haute, organisatrice de séjours touristiques littéraires et animatrice d’ateliers d’écriture
www.delhamende.be
Dates : samedi 30 et dimanche 31 juillet 2016 de 10h à 17h
Public : Adultes
Prix : 100 euros, acompte de 50 euros, solde en 2 versements de 25 euros
Tarif réduit : 80 euros, acompte de 40 euros, solde en 2 versements de 20 euros
Nombre maximum de participants : 12

Retour au sommaire


Territoires imaginaires

Avant de démarrer un projet de création, nous plongeons dans nos territoires imaginaires à la recherche d’une impulsion, d’une idée. Le processus de création commence là, dans la rêverie. L’écriture nous permet d’explorer ces territoires, de découvrir ce qui nous inspire, nous préoccupe, nourrit nos projets et nous aide à les développer. Elle met également à jour les obstacles, les craintes, qui nous
empêchent d’avancer, de nous « y mettre ».

1er jour - Cartographie du territoire. À partir de courtes consignes d’écriture, vous
explorerez vos lieux d’imagination, jusqu’à réaliser une carte, topologie ou état des lieux de l’imaginaire, de ce que l’on pourrait appeler votre univers d’artiste-auteur. 2eme jour - Tracer son chemin. Vous formulerez le projet, donnerez une forme aux intuitions qui auront émergé, éclaircirez vos intentions et imaginerez quelques objectifs provisoires. En vous appuyant sur les autres, pour raconter, vous
inventer une méthode, vous poserez des jalons pour le travail à venir. En ouvrant votre univers au groupe, vous pourrez baliser un premier chemin et vous mettre en travail.

Animé par : Veronika MABARDI, auteure et animatrice d’ateliers d’écriture
Public  : adultes
Dates : samedis 1er et 8 octobre 2016 de 10h à 17h
Prix : 110 euros, acompte de 60 euros, solde de 50 euros
Tarif réduit : 90 euros, acompte de 50 euros, solde de 40 euros
Nombre maximum de participants : 10

Retour au sommaire


Poésie de la métamorphose

« Aucune chose, aucun moi, aucune forme, aucun motif n’est assuré ; tout est emporté dans une métamorphose invisible, mais jamais en repos. » Robert Musil, L’Homme sans qualités (1933)

JPEG - 92.1 ko

Cet atelier d’écriture débutera sur la place du marché du Jeu de Balle. Ici, chacun partira à la recherche d’une image ou d’un objet destiné à l’expérience d’une métamorphose. Gratter, coller, déchirer, coudre seront autant de transformations plastique qui donneront lieu aux empreintes de votre objet : traces mutantes, en creux ou en relief, sur des supports papiers changeants (canson, craft, calque..). C’est au regard de ces traces et de leurs formes oniriques que vous écrirez. Vous aborderez la poésie du mouvement, le rythme des mots, leurs contrastes, leurs passerelles sonores et formelles. Des lectures de Virginia Woolf vous seront proposées pour vous permettre de nourrir les métaphores de votre écriture, de mettre en dialogue des fragments de traces visibles et d’autres, indicibles.

Animé par : Juliette LAISNÉ, artiste photographe, animatrice
d’atelier d’écriture et art thérapeute
Public : ados, adultes
Dates : samedi 8 et dimanche 9 octobre 2016 de 10h à 17h
Prix : 110 euros, acompte de 60 euros, solde de 50 euros
Tarif réduit : 90 euros, acompte de 50 euros, solde de 40 euros
Nombre maximum de participants : 12

Retour au sommaire


Écriture et création littéraire

pour les 12-15 ans

JPEG - 5.8 ko

Durant trois séances, les participants élaboreront un récit de fiction. Ils prendront contact avec ce qu’on nomme la littérature ! Cela signifie qu’on n’écrira pas pour s’exprimer. Il ne s’agira pas de parler de soi, de décrire ses propres émotions, ses propres souvenirs, ses propres idées. Mais de créer, d’inventer. C’est très important : que les participants viennent à l’atelier en n’ayant rien prévu, rien programmé.
Devant soi, une page blanche. On se connecte à son imaginaire, on invente, et un texte surgit. En s’appuyant sur les consignes qui seront énoncées au fur et à mesure, on invente des personnages qui ne nous ressemblent pas, qui éprouvent des émotions insolites, qui se lancent dans des histoires déroutantes. Et, à la fin, on aura créé un récit cohérent, abouti, qui aura révélé les ressources éblouissantes
que l’imaginaire déploie quand on accepte de lui faire confiance. Ce qui compte, c’est que chacun prenne du plaisir à ce travail. Et quitte l’atelier en se disant : « Waw ! C’est moi qui ai écrit ça ?! »

Animé par : Xavier DEUTSCH, animateur d’atelier d’écriture
Dates : vacances de la Toussaint
du mercredi 2 au vendredi 4 novembre 2016 de 13h30 à 16h30
Public : ados de 12 à 15 ans
Prix : 80 euros, acompte de 40 euros, solde de 40 euros
Tarif réduit : 65 euros, acompte de 35 euros, solde de 30 euros
Nombre de participants : 12

Retour au sommaire


Écriture de chansons pour les 8 12 ans

JPEG - 63.8 ko

Paroliers, parolières, par ici !
Nous allons explorer les chemins de l’écriture et partir à la chasse aux mots. Nous allons apprendre à compter les pieds. Reconnaître les rimes de nos chansons préférées. Jouer avec le rythme et la musique des mots. Nous laisser surprendre. Fabriquer des images avec des phrases. Remplir les feuilles blanches. Et du bout des doigts, toucher à la poésie. Tout ça, grâce à des jeux d’écriture et des consignes ludiques et stimulantes. Des exercices collectifs et individuels, basés sur la confiance et le partage. Des séances de mouvements et de voix, propices à la création. Nous partirons à la découverte des mélodies qu’il y a en nous. Et nous écrirons nos propres chansons. Que des vitamines pour l’esprit et le corps ! Chaque
enfant repartira avec une chanson enregistrée, à la fin de l’atelier.

Animé par : Hélène COUVERT, comédienne et chanteuse
Dates : vacances de la Toussaint
du mercredi 2 au vendredi 4 novembre 2016 de 13h à 17h
Public : enfants de 8 à 12 ans
Prix : 90 euros, acompte de 50 euros, solde de 40 euros
Tarif réduit : 75 euros, acompte de 45 euros, solde de 30 euros
Nombre de participants : 12

Retour au sommaire


Le musée de papier

« Un livre est une fenêtre par laquelle on s’évade. » Julien Green

JPEG - 84.1 ko

Ce stage est l’occasion de réfléchir sur le livre en tant qu’objet, du livre d’artiste aux installations en passant par la peinture. Quelle est sa place dans l’histoire de l’art ? Comment a-t-il traversé les siècles ? Comment inspire-t-il les artistes contemporains ? Comment est-il abordé actuellement ? À partir de ces questions et des réflexions qui seront ouvertes, vous serez invité/e à développer un travail plastique à partir d’un livre que vous aurez apporté pour l’occasion et dont vous vous emparerez plastiquement : peinture, photographies, collages, écritures, ...

Animé par : Claire DUCÈNE, professeur de français, diplômée de l’Académie des Beaux-arts de la ville de Bruxelles et animatrice d’ateliers d’écriture
Dates : samedi 12 et dimanche 13 novembre 2016 de 10h à 17h
Public : ados, adultes
Prix : 110 euros, acompte de 60 euros, solde de 50 euros
Tarif réduit : 90 euros, acompte de 50 euros, solde de 40 euros
Nombre maximum de participants : 10

Retour au sommaire


Cueillettes de murs sauvages

JPEG - 170.2 ko

Dans notre monde actuel, triste place que celle du mur ; entre ceux qui ferment des
pays et ceux qui affichent des publicités à en perdre la raison, comment les murs occupent l’espace de nos vi(ll)es et comment pouvons-nous, nous, les occuper ? Un week-end pour réfléchir à ce qui s’écrit sur les murs, à ce qu’on en dit, à ce qui y mûrit et à ce qu’on leur murmure... Ce qui pousse à leur pied et ce qui nous pousse à vouloir les abattre. Nous partirons dans la ville à la recherche de ce que les murs disent, et nous écrirons entre autres à partir de nos récoltes : tags, graffitis, affiches.
Une recherche poétique – voire politique – de comment inscrire nos voix dans l’espace public !
Les propositions d’écriture seront construites autour de textes d’auteur/e/s contemporain/e/s et de contraintes empruntées à l’OuLiPo (l’Ouvroir de Littérature Potentielle). L’atelier est ouvert à tou/te/s celles et ceux qui ont envie de partager un moment d’écriture, qu’ils et elles aient une pratique de l’écriture régulière ou non. Aucun pré-requis n’est nécessaire !

Animé par : Amélie CHARCOSSET, animatrice d’atelier d’écriture
www.ameliecharcosset.com
Dates : samedi 19 et dimanche 20 novembre de 10h à 17h
Public : ados, adultes
Prix : 110 euros acompte de 60 euros, solde de 50 euros
Tarif réduit : 90 euros, acompte de 50 euros, solde de 40 euros
Nombre maximum de participants : 12

Retour au sommaire


Vendanges

Œnologie et écriture !

JPEG - 96.1 ko

Vous êtes invités à un temps d’écriture privilégié. Deux jours d’audace et de curiosité, deux jours en toute décontraction. Venez cueillir les raisins des jardins secrets de vos écritures. Quelles vendanges allez-vous faire !
Quelles livresses ! En guise d’introduction au week-end, un passionné d’œnologie vous fera déguster et découvrir des arômes. Venez vous enlivrer, autour de Baudelaire et de Georges Lauris, de Steinbeck et de Jean Giono.
Stage à visée littéraire, aucun pré-requis nécessaire, le désir suffit.
Le vendredi soir l’animatrice présentera le stage puis le groupe partira à la dégustation qui aura lieu à la Librairie Cépages située Av. Jean Volders, 22, à 10 min. à pied de la Maison du Livre. Elle sera animée par Serge Glibert.
La dégustation est incluse dans le prix du stage.

Animé par : Annick CHANTREL LELUC, critique d’art et animatrice d’ateliers d’écriture - www.parole-caracole.org
Dates : vendredi 25 novembre de 18h à 20h30, samedi 26 et dimanche 27 novembre 2016 de 10h à 17h
Public : adultes
Prix : 130 euros, acompte de 70 euros, solde de 60 euros
Tarif réduit : 105 euros, acompte de 55 euros, solde de 50 euros
Nombre de participants : 12

Retour au sommaire


Le carnet de mes futures folies

JPEG - 70.6 ko

Envie d’avancer plus fermement dans votre vie ? Envie de la déployer plus allègrement ? Alors chacun/e apportera un simple carnet qui, peu à peu, sera personnalisé en y ajoutant des collages sur la couverture, des couleurs, des matières, des découpes... À partir d’objets et d’impros, des textes naîtront qui évoqueront libération, découvertes, expérimentations, remises en question, fantaisie, audace, excentricités, défis, ... Et toute cette matière revêtira des formes très diverses : listes, questions, monologues, courtes narrations, interpellations, slogans, maximes au second degré... car l’humour aussi sera au rendez-vous ! À la
fin du stage, chacun/e s’en retournera avec ce précieux carnet qui deviendra peut-être un moteur de vie.

Animé par : Evelyne WILWERTH, écrivaine et animatrice. Dernier livre paru : “La nacelle turquoise”, éditions M.E.O.
Dates  : Vendredi 2 décembre de 18h30 à 20h30, samedi 3 et dimanche 4 décembre 2016 de 10h à 17h
Public : ados, adultes
Prix : 120 euros, acompte de 60 euros, solde de 60 euros
Tarif réduit : 100 euros, acompte de 50 euros, solde de 50 euros
Nombre maximum de participants : 12

Retour au sommaire


ATTENTION !
Votre inscription ne sera effective qu’à la réception de l’acompte.
BELFIUS : BE45 0682 2659 8289

RÉDUCTIONS
Inscription Duo : si vous vous inscrivez à 2 ateliers/stages de la saison
(janvier-juin 2016) : 20 euros de réduction sur le second
Demandeurs d’emploi et étudiants : - 20% de réduction sur l’activité choisie
Ces avantages ne sont pas cumulables.

UN PROBLÈME FINANCIER ?
N’hésitez pas à nous faire part de votre situation et nous ferons de notre
mieux pour trouver une solution car nous souhaitons que nos activités
soient accessibles au plus grand nombre.
Si vous êtes saint-gillois(e) et usager(e) du Cpas, une simple attestation
vous permet de ne payer que 20% du coût de l’activité. Plus d’infos à la
Permanence Culture du CPAS de Saint-Gilles chaque mercredi, rue Fernand
Bernier 40, de 13h30 à 15h30 et chaque jeudi, chaussée de Charleroi
123A de 13h30 à 15h30 ou auprès de Myrrhine Kulcsar, référente culturelle au 02/600 55 37 ou 0494/577.708.

CLAUSE D’ANNULATION
En cas d’annulation de votre part, l’acompte ne vous sera pas remboursé.
Si c’est la Maison du livre qui annule l’activité, vous serez remboursé en
intégralité. Un atelier est annulé s’il y a moins de 6 personnes inscrites.

INFOS ET INSCRIPTIONS :
Mélanie Ferrier
Responsable ateliers et stages : m.ferrier@lamaisondulivre.be ou 02/ 543 12 22
Vous pouvez me contacter les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 11h à 18h.

Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !