Expos / Evénements - Janvier - Mars 2019

Mon père, ce robot ? jusqu’au 31 janvier 2019 * Livre migre du 12 mars au 6 avril 2019

Dans le cadre de "Mon père, ce robot ?" : Cinéma : Ghost in the Shell - 06/01/2019 à 20h au CC Jacques Franck * Peut-on imaginer un futur heureux ? - 08/01/2019 à 19h * Enjeux écologiques, juridiques et géopolitiques de la transition numérique - 17/01/2019 à 19h * Le successeur de l’homme ! - 22/01/2019 à 19h * Théâtre : R.U.R. - 28/01/2019 à 19h * Grand décrochage final - 31/01/2019 à 19h

Dans le cadre de "Livre migre" : Expostions du 12 mars au 6 avril 2019 * Littérature et parcours d’immigration - 07/03/2019 à 18h * Des traversées et des mots - 19/03/2019 à 19h - Les enfants de la Red Star Line - 23/03/2019 à 14h30 * Vente de livres d’occasion - 30/03/2019 de 10h à 17h


MON PÈRE, CE ROBOT ?

Retrouvez toute la programmation de cet événement le site qui lui est dédié : www.monperecerobot.net. Vous y retrouverez un large descriptif de l’exposition, mais aussi des documents pour aller plus loin ainsi que des archives (sons, vidéos, images)

L’exposition est visible jusqu’au 31 janvier, les mardis, mercredis, jeudis et vendredis de 14h à 18h, les samedis de 10h à 13h ou sur rendez-vous. Entrée libre.
Dossier pédagogique disponible sur simple demande. Visites guidées pour groupes et scolaires gratuites sur rendez-vous.

Retour au sommaire


Cinéma : Ghost in the Shell

• Dimanche 6 janvier 2019 à 19h au Centre Culturel Jacques Franck

Dans un Japon futuriste régi par l’Internet, le major Motoko Kusunagi est hantée par des interrogations ontologiques. Elle appartient à une cyber-police dotée de moyens quasi-illimités pour lutter contre le crime informatique. Quand sa section retrouve la trace du ’Puppet Master’, un hacker mystérieux à l’identité inconnue, la jeune femme se met en tête de pénétrer son corps et d’en analyser le ghost (élément indéfinissable de la conscience) dans l’espoir d’y trouver les réponses à ses propres questions existentielles...

Film d’animation de Mamoru Oshii (1995) adapté du manga de Masamune Shirow.

P.a.f. en prévente : 4,50 euros - 3,5 euros
Sur place : 5 euros - 3,5 euros - 1,25 euros
Réservations : 02/538.90.20

Retour au sommaire


Peut-on imaginer un futur heureux ? (en dehors de la sphère privé)

• Mardi 8 janvier 2019 à 19h

Les évolutions induites par les progrès technologiques bouleversent les rapports entre l’individu et la société : délitement du lien social, individus repliés sur eux-mêmes, dualisation accélérée, abolition de la frontière réel/virtuel, « guerre des intelligences » en vue... Hormis l’allongement de l’espérance de vie, en bonne santé, sommes-nous (encore) capables d’envisager une société émancipatrice et épanouissante ?

Mark HUNYADI : professeur de philosophie sociale, morale et politique à l’UCL ; Charles SUSANNE : docteur en biologie, enseignant en anthropologie et génétique humaine à l’ULB et à la VUB ; Annabelle LAURENT : journaliste à Usbek&Rica

La soirée sera présentée par Martine CORNIL, responsable de la communication de la Ferme Nos Pilifs

P.a.f. : 4 euros – 2,5 euros (tarif réduit) – 1,25 euros (article 27)

Retour au sommaire


Enjeux écologiques, juridiques et géopolitiques de la transition numérique. La cohérence entre valeurs, outils et ressources est-elle encore possible ?

• Jeudi 17 janvier 2019 à 19h en partenariat avec Bruxelles Laïque

Interroger les valeurs suppose de définir un socle commun, un « nous » renvoyant inévitablement à un « eux ». La Convention européenne des droits de l’homme, par exemple, forge une identité. Les outils confèrent aux techniques un usage censé répondre à des besoins. Or, en Europe, nous modifions de plus en plus nos habitudes en fonction d’outils venus d’ailleurs et qui ne nous ressemblent pas, comme les GAFA. Pourquoi n’apprenons-nous pas à développer des pratiques plus
compatible avec nos valeurs ?

Quant aux ressources, elles sont à la fois le moyen et la limite physique de la croissance, avec des contraintes géographiques, géopolitiques et générationnelles : comment penser croissance sans limite dans un monde où les ressources sont limitées ? D’aucuns agitent le spectre d’une guerre des civilisations, des intelligences, des métaux précieux, de tous contre tous... Des initiatives existent pour se réapproprier les outils. Le but de cette rencontre est d’interroger transversalement ces enjeux complexes en regard de la transition numérique, en veillant à garder un langage commun et accessible à tous.

Yohan YANS : directeur du département de géologie de l’UNamur et spécialiste en
développement durable ; Bruno PONCELET : anthropologue et formateur au CEPAG ; Agnez BEWER : militante pour une éthique numérique, cofondatrice de NUBO, coopérative de services en ligne ; Philippe VION-DURY : journaliste spécialiste des technologies et auteur de La nouvelle servitude volontaire.

Animation : Jean CORNIL, essayiste, chargé d’études chez Présence et Action Culturelles.

P.a.f. : 4 euros – 2,5 euros (tarif réduit) – 1,25 euros (article 27)

Retour au sommaire


Le successeur de l’homme ! (est-il déjà parmi nous ?)

• Mardi 22 janvier 2019 à 19h

Et si l’intelligence était une entité autonome, ayant utilisé la plasticité humaine pour se développer mais en passe de la délaisser pour d’autres formes plus pérennes ? Comment se passera la transmission ? Y aura-t-il cohabitation ou remplacement ? Au départ d’un roman : Le successeur de pierre et d’un essai :
Totalement inhumaine, tous deux écrits par le spécialiste de l’intelligence artificielle, enseignant, créateur de la cognitique et écrivain Jean-Michel Truong, nous reviendrons sur le parcours de cette figure majeure et singulière du monde littéraire et entrepreneurial. Plutôt qu’un auteur d’anticipation, il se définit comme un balisticien, étudiant la trajectoire et l’impact probable d’un projectile déjà en
marche.

Jean-Michel TRUONG dialoguera avec Olivier MARKOWITCH, professeur en sécurité informatique, codirecteur du Comité d’éthique de la recherche de l’ULB.

P.a.f. : 4 euros – 2,5 euros (tarif réduit) – 1,25 euros (article 27)

Retour au sommaire


Théâtre : R.U.R.

• Lundi 28 janvier 2019 à 19h

C’est dans la pièce R.U.R. de Karel Čapek, paru en 1920, qu’apparaît pour la première fois le terme robot, du tchèque robota qui signifie corvée. Les nombreuses thématiques abordées par l’auteur sont d’une actualité brûlante. Lutte des classes, individu vs machine, condition humaine mais aussi création et responsabilité des créateurs. Rédigé dans la période troublée de l’après Première Guerre Mondiale, alors que la technologie offre la promesse d’un monde meilleur... et un niveau inédit de pouvoir destructeur, R.U.R démontre de manière novatrice combien, tout en rendant fondamentalement la vie plus facile, la technologie peut créer de nouveaux problèmes...

Mise en scène et en voix : Jacques NEEFS, metteur en scène, professeur de déclamation au Conservatoire royal de Bruxelles. Avec 10 comédiens, étudiants et professionnels.

P.a.f. : 4 euros – 2,5 euros (tarif réduit) – 1,25 euros (article 27)

Retour au sommaire


Grand décrochage final

• Jeudi 31 janvier 2019 à 19h

Avant de clôturer, et de télécharger notre esprit sur le net, nous vous invitons à une brocante où vous pourrez acquérir à prix doux livres, films et objets divers ayant accompagné le cycle. Et en guise de bouquet final, l’équipe de la Maison du Livre, ses automates et ses robots vous proposent un parcours déambulatoire et costumé, agrémenté de lectures qui nous ont interpellés, inquiétés, horrifiés ou amusés à propos du futur plus ou moins probable qu’on nous prépare depuis quelques siècles.

P.a.f. : 4 euros – 2,5 euros (tarif réduit) – 1,25 euros (article 27)

Retour au sommaire


LIVRE MIGRE

Des expositions, des rencontres avec des auteurs et des animations afin de sensibiliser à la thématique des réfugiés. Forte de la décision du Conseil communal de faire de Saint-Gilles une Commune Solidaire et Hospitalière, la Biblio de Saint-Gilles vous propose depuis novembre 2018 et jusqu’au 6 avril 2019 l’événement "Livre migre". En partenariat avec la Maison du Livre


Expositions

Livre migre : l’expo ! du 12 mars au 6 avril 2019

#JeSuisHumain du 12 au 27 mars 2019

Abécédaire de l’Immigration du 12 mars au 6 avril 2019

#SafeParcours#SafePassage du 12 mars au 6 avril 2019

Retour au sommaire


Vernissage des expos

• Mardi 12 mars à 14h30

Livre migre : l’expo ! : Entre novembre 2018 et février 2019, plusieurs classes des écoles saint-gilloises ont participé à des ateliers philo, animés par Lara Pierquin-Rifflet (Philéas & Autobule) et des ateliers créatifs animés par l’illustratrice Sarah Chevau (Cargo Collective). Au cours de ces ateliers, les enfants se sont interrogés sur les migrants et les réfugiés et ont créé collectivement plusieurs livres illustrant ce thème. Venez les admirer dans la salle d’exposition de la Maison du Livre (Au 2ème étage).

Abécédaire de l’Immigration : Dans le but de confronter les différentes approches du langage pour "dire" l’immigration, le Théâtre de la Parole a réalisé un abécédaire de l’immigration en collaboration avec le conteur, comédien et plasticien Hamadi. (Au 2ème étage)

#SafeParcours#SafePassage : Dans le cadre de l’action #SafePassage, des artistes du Parcours d’Artistes 2018 ont enfilé un gilet de sauvetage et pris la pose pour appeler à des passages sûrs et légaux pour les migrants et pour contre-attaquer toute forme de criminalisation de la solidarité. Par ce projet, les Rencontres Saint-Gilloises et Médecins Sans Frontière Belgique veulent montrer leur solidarité avec les milliers de personnes qui cherchent un refuge. (Aux 3ème et 4ème étages).

#JeSuisHumain : Cette exposition photographique rassemble une soixantaine d’images sur la migration. Amnesty International s’est associé à un collectif de photographes pour mettre en images la faculté de résilience d’hommes, de femmes et d’enfants contraints de fuir les violences et les persécutions et de chercher ailleurs une protection. (Aux 3ème et 4ème étages)

Retour au sommaire


Littérature et parcours d’immigration

• Jeudi 7 mars à 18h

Je dis livres !, le Club de lecture de votre Biblio et la Maison du Livre vous proposent de rencontrer Fatiha Saïdi, autrice de "Par les liens forcés du mariage : la mécanique insidieuse des mariages forcés" et Amidou Si M’Hammed, auteur de "Tangellois, non peut-être !".

Fatiha Saïdi, elle-même concernée par le mariage forcé, nous livre son témoignage personnel. Cette pratique très ancienne est encore d’actualité dans de nombreuses cultures. Fatiha Saïdi, femme politique, dresse un terrible tableau, celui de millions de jeunes filles qui continuent chaque année d’être mariées contre leur gré au nom de la tradition, de la pauvreté ou d’une image figée du rôle de l’épouse .

Amidou Si M’Hammed, quant à lui, se veut dans la transmission. Il nous raconte avec beaucoup de verve l’histoire de l’arrivée de sa famille à Bruxelles dans les années soixante, en soulignant le rôle déterminant dans cet exil de sa mère, forte personnalité.

Entrée libre

Retour au sommaire


Des traversées et des mots

• Mardi 19 mars à 19h

Avec l’aide de Médecins du Monde et d’Amnesty, la Foire du Livre a entrepris une collecte de textes dont les auteurs sont arrivés en Belgique à l’issue d’un périple presque toujours chaotique. Toujours courts, ces poèmes, lettres, calligrammes, ... témoignent d’une réelle qualité esthétique ou d’une originalité formelle. Traversées des pays, des mers, des frontières ou des enfers, exprimées dans "Des traversées et des mots". Comme le dit la préface du recueil : "Le livre parle de ces voix-là, celles d’hommes et de femmes qui ont arraché leur étiquette de migrants pour se présenter, avec leur nom, prénom et histoire personnelle". Ce sont des voix d’auteurs qui viennent d’Irak, de Syrie, du Nigeria, du Congo ou d’ailleurs... En écho, des auteurs belges et étrangers ont accepté de partager leur vision des écritures migrantes.
Les Universités populaires du théâtre ont mis en scène des lectures de ces textes, accompagnées à l’oud.

Les bénéfices de la vente du recueil seront intégralement reversés à Médecins du Monde pour leurs actions à l’intention des migrants.

Entrée libre

Retour au sommaire


Les enfants de la Red Star Line

• Samedi 23 mars à 14h30

Aux 19ème et 20ème siècles, les bateaux de la Red Star Line ont emmené, d’Anvers à New-York, des millions de migrants vers une vie meilleure. Au cours de cette lecture-spectacle, Michèle Baczynsky et Géraldine Kamps, les autrices du livre, vous invitent à partager le voyage de quelques enfants en route vers les Etats-Unis.

La lecture sera suivie d’une discussion avec le public. Accessible à partir de 8 ans.

Retour au sommaire


Vente de livres d’occasion

La Biblio et la Plateforme citoyenne de Soutien aux Réfugiés s’associent pour vendre des livres d’occasion* à petits prix : romans, bandes dessinées, livres documentaires pour adultes et enfants. Les bénéfices reviennent entièrement à la Plateforme.

* Pour faire de la place dans ses rayons, la Biblio "élague" régulièrement ses collections. C’est principalement le fruit de cet élagage qui vous sera proposé, mais aussi des livres neufs offerts notamment par les Editions du Cerisier.

Retour au sommaire


Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !