Rencontres/Spectacles Janvier - Mars 2019


Pays dans un pays, le manifeste * Tout le monde à table * Découvrir le partenariat femme/sage-femme * Les fronts décoloniaux : aperçu international * Le cerveau musicien * Les éditions Tetras Lyre fêtent leurs 30 ans !


Pays dans un pays, le manifeste

des Acteurs des temps présents

• Vendredi 18 janvier 2019 à 19h

Les Acteurs et Actrices des Temps présents publient Pays dans un pays, texte qui entend être à la fois un manifeste, une pensée en mouvement qui s’affiche comme telle, et une déclaration d’extension que chacun peut reprendre à son usage : « Nous sommes notre propre proposition ».

Les choses telles qu’elles vont nous disent la barbarie à venir. Nous vivons dans une société de plus en plus brutale et déshumanisante, soumise à une violence voulue comme telle, qui a pour but de diviser, de séparer et d’éliminer, d’imposer la domination sans partage des puissants. Nous vivons sur une planète dont le bouleversement climatique menace d’ores et déjà l’existence même de centaines de millions d’humains et de multiples autres espèces. Nous n’avons plus le temps de tergiverser. Extrait de Pays dans un pays. Un manifeste. La suite est à découvrir sur le site www.acteurs-destempspresents.be/

La sortie de ce texte sera l’occasion d’en présenter les lignes de force, de revenir sur les actions entreprises et sur leur méthodologie (marches, BRICO : càd. Bureau de Recherches et d’Investigations Commun et autres interventions), d’envisager les projets prochains, de rencontrer des témoins d’un avenir qui viendra...

Entrée libre

Sommaire

Tout le monde à table

Nourriture qui rassemble, nourriture qui sépare

• Lundi 4 février 2019 à 17h30

La Maison du Livre, le Musée Juif de Belgique et le Centre bruxellois d’action interculturelle (CBAI) organisent, dans le cadre de l’Harmony Week*, une rencontre débat autour du dossier de l’Agenda interculturel : Tout le monde à table !

Les prescrits alimentaires d’une communauté servent entre autres à renforcer sa cohésion, à affirmer une identité, à se distinguer. Le manger ensemble peut donc rassembler et séparer tout à la fois. Alors, comment manger ensemble dans notre société multiculturelle ?

A notre tribune, pour alimenter le débat Anny BLOCH (sociologue à l’Université Jean Jaurès de Toulouse, spécialiste des migrations juives aux Etats-Unis et des cuisines juives créoles) ; Pascale FALEK ALHADEFF (conservatrice au
Musée juif de Belgique) ; Michael PRIVOT, islamologue, chercheur au Cedem ULiège (Centre d’études de l’ethnicité et des migrations). Le modérateur du débat sera François Braem (anthropologue).

Entrée libre mais inscription souhaitée auprès de : pina.manzella@cbai.be

* Chaque année, du 1er au 7 février, la Plateforme interconvictionnelle de Bruxelles fédère et coordonne des manifestations publiques lors de l’Harmony Week décidée par les Nations unies. Le programme comporte des conférences, soirées vidéo, débats, témoignages, repas interconvictionnels, etc. A découvrir dès janvier 2019 en cliquant sur http://elkalima.be/harmony-week-2/.

Sommaire

Découvrir le partenariat femme/sage-femme

• Vendredi 22 février 2019 à 20h

La profession de sage-femme reste peu ou mal connue en Belgique. Nous vous proposons de rencontrer deux sages-femmes aux parcours uniques. Leurs trajectoires illustrent le chemin de renforcement mutuel aux côtés des femmes, pour des grossesses et des accouchements en toute bienveillance.

Avec Francine DAUPHIN (auteure de Mieux accoucher, c’est possible ! Pour en finir avec Accouche et tais-toi !) et Estelle Di ZENZO (vice-présidente de l’Union Professionnelle des Sages-Femmes de Belgique).

Une initiative de la Plateforme citoyenne pour une naissance respectée.

Sommaire

Les fronts décoloniaux : aperçu international

Dans le cadre d’une semaine organisée par le Steki, du 22 au 28 février, intitulée "Le front décolonial (et la gauche)"

• Samedi 23 et dimanche 24 février 2019

Les mouvement décoloniaux, d’une actualité brûlante, deviennent incontournables pour arriver à saisir les enjeux de la situation présente, belge, européenne ou mondiale. Les fronts décoloniaux sont multiples et leurs héritages s’enracinent pour certains dans plusieurs siècles d’histoire. Qu’ils soient européens, américains ou africains, ils se déclinent sous diverses formes, dans des milieux divers et selon des stratégies différentes. Ils se densifient et s’organisent de plus en plus à l’échelle internationale. Leurs grilles d’analyses et leur champ lexical commencent à s’imposer, des universités aux plateaux télé. Pourtant, ils restent un angle mort de la quasi totalité du spectre politique francophone, extrême-gauche comprise. Ce week-end prendra la forme d’un séminaire, dans une tentative d’y voir plus clair.

La liste des invités est encore en cours d’élaboration. Avec (sous réserve) Luis Martinez Andrade et Guillermo Klozlowski pour l’Amérique du Sud, Bruxelels Panthères et Nadia Fadil pour l’Europe, Amzat Boukari pour l’Afrique, Véronique Clette-Gakuba et Selma Benkhelifa pour la décolonisation des savoirs et des imaginaires, Elise Gonthier-Gignac sur la pensée de la différence.

Sommaire

Le cerveau musicien

Par Isabelle Dumont et Jean-Luc Fafchamps

• Jeudi 21 mars à 19h30

« L’aptitude à produire des notes musicales et la jouissance qu’elles procurent n’étant d’aucune utilité directe, nous pouvons ranger ces facultés parmi les plus mystérieuses dont l’homme soit doué. » écrivait Charles Darwin, l’auteur de L’Origine des espèces, en 1871. Un siècle plus tard, les neurosciences ont commencé à lever le voile sur ce mystère... Elles révèlent aujourd’hui que le pouvoir de la musique est bien plus grand qu’on ne l’imaginait, et que tous les cerveaux sont musiciens, capables d’appréhender et d’apprécier même les musiques les plus contemporaines !

Sous la forme d’une conférence à deux voix, ponctuée d’exemples et de jeux musicaux, Isabelle DUMONT et Jean-Luc FAFCHAMPS vous invitent à une excursion insolite entre sons et synapses... clôturée par une petite pièce pour piano solo créée et interprétée par Jean-Luc Fafchamps pour l’occasion.

Un partenariat entre l’Académie de musique de Saint-Gilles Arthur De Greef et la Maison du Livre.

Entrée libre

Sommaire

Les éditions Tetras Lyre fêtent leurs 30 ans !

• Jeudi 28 mars à 19h

L’histoire des Editions Tetras Lyre est intimement liée au parcours atypique d’un instituteur de Gembloux, Marc Imberechts, qui use des techniques de l’imprimerie dans son enseignement. Il acquiert du matériel et édite plusieurs livres, recueils et nouvelles. En 1988, nait un véritable projet éditorial liégeois, avec Ben Moktar, Arturo Pérez, Hernan Minder et René Leiva, des Chiliens arrivés en Belgique après le coup d’État de Pinochet, ainsi que Dacos, professeur de gravure à l’Académie des Beaux-Arts de Liège, et Jean-Marc Simar, professeur de Littérature à Herve. L’équipe veut publier de la poésie et des ouvrages bilingues, sur du papier de qualité, accompagnés de gravures originales.

Le nom Tétras Lyre s’impose rapidement. Le premier livre sera Un jaspe pour Lisa, de Véra Feyder, suivi de celui de Marc : Un ciel fait d’herbes, puis Histoire d’une chronique de René Lieva, Ombres de paroles d’Arturo Perez, ou encore Le pain austral de William Cliff. En 1990, naît la collection Accordéon, des livres non reliés que Marc fabrique sur ses presses à bras ; La collection « Lettrimage » arrive en 1994 avec La langue de feu, un texte d’Arrabal illustré par Dacos. Suivront « Lyre sans bornes », puis « Par Ouï-lyre », créées par Maxime Cotton, qui prend les commandes et professionnalise Tétras Lyre.

En 2014 lui succède Primaëlle Vertenoeil, une jeune romaniste qui lance la collection « De Flandre », consacrée à la poésie néerlandophone, et qui confie la distribution des ouvrages à l’asbl Esperluette et à la Librairie Wallonie-Bruxelles en France. Les livres se vendent et rencontrent parfois un succès considérable, comme Meuse fleuve nord de Serge Delaive ou Petites mythologies liégeoises de Jean-Marie Klinkenberg et Laurent Demoulin.

En 2018, les Editions Tetras Lyre fêtent leurs 30 ans d’existence, avec pas moins de 150 titres, écrits et illustrés par une centaine d’artistes différents...

Entrée libre

Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !