Rencontres/Débats octobre - novembre - décembre 2019


Sommaire : Ex-Libris - The New York Public Library :Projection du film le 9/10/19h15 et journée professionnelle le 10/10/9h30-15h * Charge ($) Déraisonnable ($) 15/10/18h30 * La Pension Almayer, un projet choral 25/10/19h * L’Académie de Musique Arthur De Greef propose : Du silence au bruit : un enjeu esthétique dans la musique d’aujourd’hui ? 04/11/19h * Éloge de l’insolence : rencontre avec Pinar Selek
15/11/19h * Devenir (pro) féministe acrobate 15/11/9h à 17h au CFS * Ni prison, ni béton 28/11/19h * Rupture, perte et (re)gain : lecture "Voix vives" 12/12/19h * Chut ! on lit... 14/12/11h30-12h30 *
Mon père, ce robot ? Le match retour...11/12 au Point culture de Bruxelles


EX LIBRIS - THE NEW YORK PUBLIC LIBRARY

À l’initiative de la Maison du Livre et du Pt’it Ciné

PROJECTION DU FILM EX LIBRIS
• Mercredi 9 octobre à 19h15

Au Cinéma Palace

Frederick Wiseman a réalisé en 2017 un film documentaire, encore inédit en Belgique, dont le personnage principal est la New York Public Library. La 3è plus grande bibliothèque du monde, qui rayonne sur 92 sites, demeure l’emblème d’une culture ouverte, accessible et qui s’adresse à tous.

Bibliothécaires : entrée libre, sur réservation uniquement :
contact@leptitcine.be ou 02/538.17.57. www.leptitcine.be
Tout public : se référer aux prix du Cinéma Palace

La seule projection prévue en Belgique !

(RÉ)ENCHANTER LA LECTURE PUBLIQUE

Journée professionnelle autour du métier de bibliothécaire
• Jeudi 10 octobre de 9h30 à 15h

Au Cinéma Palace

La journée, introduite brièvement par Jean-François Fuëg, sera divisée en 3 séances,
ponctuées d’extraits du film. Les exposés des intervenants laisseront une large place aux questions et aux témoignages des participants.

À la rencontre des publics précarisés

Street & Read est une bibliothèque mobile
en vélo triporteur, pour aller à la rencontre des personnes sans abri à Bruxelles. Un projet porté par Christian Hublau (La Maison du Livre) et Serena Alba (DoucheFlux).

De l’alphabétisation en bibliothèque

Depuis des années, Françoise Deppe (La Biblio de Saint-Gilles) et France Fontaine (Collectif Alpha) animent ensemble des projets innovants avec des apprenants dorénavant familiers de la bibliothèque.

Construire la bibliothèque idéale...

La Biblif de Forest se rêve à l’Abbaye. Roxane Partouns, bibliothécaire principale, Charles Spapens, échevin de la culture et Vincent Degrune, chef de projet ABY, concrétisent ce nouveau tiers-lieu.

Coordination pédagogique et animation de la journée :
Joëlle Baumerder (la Maison du Livre) et Pauline David (Le P’tit Ciné - Regards sur les Docs www.leptitcine.be).
Inscription obligatoire : CFWB, Sonia De Vriendt :
sonia.devriendt@ cfwb.be

CINÉMA PALACE : Bld Anspach 85 à 1000 Bruxelles

Cette formation est organisée par le service de la Lecture publique de la Fédération Wallonie Bruxelles, avec le soutien de la Bibliothèque Centrale pour la Région de Bruxelles-Capitale

Sommaire


CHARGE ($) DÉRAISONNABLE ($)

Documentaire de création radiophonique & animation pour dénoncer les « mots menteurs »
• Mardi 15 octobre à 18h30

« Gouvernance », « Austérité », « Modération salariale », « Activation », « Charge déraisonnable »... Ces concepts flous et creux s’immiscent dans notre quotidien à grand coup de matraquage médiatique. Pourquoi ces mots ? Que veulent-ils dire ? Quel est leur poids dans notre quotidien ? À qui profite le crime ? Pour décrypter ce discours de la Raison, Cyril Mossé et Nicolas Bruwier, accompagnés de leurs acolytes, sont allés tendre leur micro pour capter les résonances et reconstruire du sens autour des mots, qui peuvent aussi être nos alliés.

Une production de l’atelier Graphoui, 55’.

En deuxième partie de soirée, Les Équipes populaires de Bruxelles proposeront une animation interactive, où le public pourra jouer avec les mots, approfondir le questionnement a tour de leur pouvoir – les mots du pouvoir et le pouvoir des mots, comment mettre en pratique des clés d’analyse.

Entrée libre. Réservation indispensable pour l’animation : Mélanie Ferrier, m.ferrier(at)lamaisondulivre.be - 02/543.12.22

Sommaire


LA PENSION ALMAYER, UN PROJET CHORAL

• Vendredi 25 octobre à 19h

La Pension Almayer, c’est tout à la fois un livre d’art, un recueil de nouvelles, un roman collectif et un univers musical tissé par la voix chaude de la chanteuse Marie Warnant.

Projet choral, le livre est une mosaïque, une galerie de portraits bigarrés devenue album de famille sous la plume de Cindya Izzarelli.

Débordant du cadre rigide du portrait, elle a mis en forme cette gigantesque maison de poupées imaginaire, l’endroit rêvé, l’antichambre des rêveries où les pensionnaires sortent de leur cadre et prennent corps et âme.

L’ouvrage est ponctué d’illustrations de ces portraits singuliers, imaginés par l’illustrateur et graphiste Philippe Debongnie, auxquels chaque auteur.trice a donné vie.

Avec Cindya IZZARELLI, Philippe DEBONGNIE, Marie WARNANT, Cédric VAN CAILLIE, Carl
NORAC et Catherine QUADEN

P.a.f. : 4 euros, 2,5 euros étudiants et chômeurs, 1,25 euros article 27, entrée libre pour les sans papiers

Réservation indispensable au 02/543.12.20 ou via info@lamaisondulivre.be

Sommaire


Dans le cadre de notre partenariat avec l’Académie de musique de Saint-Gilles

DU SILENCE AU BRUIT

Un enjeu esthétique dans la musique d’aujourd’hui ?

• Lundi 4 novembre 2019 à 19h

Qu’est-ce que le silence a à nous dire dans le discours musical ? Mais surtout, quel rôle joue l’environnement sonore qui l’encadre sur la qualité et le sens que nous lui attribuons ?
Contrairement au silence, que nous pourrions définir, sans doute trop sommairement, comme l’absence de son, le bruit a de multiples facettes.

L’exposé de Jean-Marie Rens se présentera comme une visite guidée de la musique
des 20e et 21e siècles au filtre de ces deux dimensions que tout semble opposer. Après avoir abordé ces deux composantes essentielles dans la musique ancienne, il évoquera quelques utilisations du bruit et du silence dans d’autres formes artistiques telles que la peinture, la sculpture et le cinéma pour clôturer sur quelques cas de figure où le silence peut être perçu comme un véritable cri et inversement, le bruit comme une source d’apaisement.

Entrée libre

Sommaire



SOIRÉE DE LANCEMENT DU FESTIVAL "FÉMINISTE TOI-MÊME*"

ÉLOGE DE L’INSOLENCE

Rencontre avec Pinar Selek

• Vendredi 15 novembre à 19h

Je ne voudrais pas d’une autre vie, je voudrais d’un autre monde. C’est ainsi que Pinar Selek exprime ce qui lui permet de continuer sa lutte, malgré la torture, l’emprisonnement, les multiples procès et l’exil de sa Turquie natale.
Poursuivie depuis plus de vingt ans par le régime autoritaire turc, elle est actuellement réfugiée en France, dont elle a récemment acquis la nationalité. Adolescente à Istanbul, elle a vécu aux côtés des enfants des rues et des prostituées, lutté pour la reconnaissance du génocide arménien et pour la libération
du peuple kurde. Aujourd’hui, elle lutte en faveur des migrants, soutient les Gilets Jaunes et poursuit son combat contre le patriarcat, le capitalisme et les systèmes de domination en faisant toujours lien entre ces luttes.
Nous discuterons antinationalisme, migration, luttes populaires, frontières, antimilitarisme ou encore féminisme acrobatique, comme elle définit son féminisme, pour éviter la phrase sans fin qui la qualifierait de « féministe écologiste, anticapitaliste, anti-hétérosexiste, antimilitariste, antiraciste... »
Nous aborderons ses œuvres littéraires empreintes d’éléments autobiograhiques tout en laissant place à la romance et à la poésie.

La soirée sera ponctuée de lectures de ses textes, de musique et de danse, avec la comédienne Maïa CHAUVIER, la danseuse Nil GORKEM et les musiciens Tanar CATALPINAR et Vardan HOVANISSIAN.

P.a.f. : 4 euros, 2,5 euros étudiants et chômeurs, 1,25 euros
article 27, entrée libre pour les sans papiers.

Dans le cadre de ce partenariat, la Maison du Livre, CFS asbl, le Centre Librex et Point Culture proposent également :


Devenir (pro) féministe acrobate

• Vendredi 15 novembre de 9h à 17h

Journée de formation animée par Pinar Selek en collaboration avec l’équipe du CFS.

26 rue de la Victoire à 1060 Bruxelles
Infos : ep.cfsasbl.be


Féministe toi-même ! se déroulera au Point Culture le samedi 16 novembre.
Rencontres avec, entre autres, Joice Berth, Djamila Ribeiro, ateliers d’auto-défense, de féminisation de la langue, techniques d’impro non-stéréotypées, broderie de combat, cinéma, librairie, théâtre, jeux de société pour petit.e.s et grand.e.s et peut-être même un atelier non-mixte réservé ... aux hommes !

Sommaire


NI PRISON, NI BÉTON

• Jeudi 28 novembre à 19h

Depuis 2010, les opposant.e.s au projet de la méga-prison de Haren mènent un combat dont les implications excèdent largement leur territoire, puisqu’il englobe des sujets comme la préservation et l’utilisation des terres arables, le désastre carcéral, l’ingérence des intérêts privés dans les affaires publiques, etc. Dans le livre « Ni prison, ni béton » coédité en 2019 avec les éditions MaelstrÖm, ce collectif, Vrije Keelbeek Libre, retrace l’histoire de la lutte au moyen d’archives sélectionnées lors d’ateliers.
La rencontre à la Maison du Livre, organisée en marge des Journées nationales de la prison*, sera l’occasion de revenir notamment sur le processus de fabrication collective du recueil et sur la façon dont l’élaboration d’outils culturels peut accompagner l’action et l’enrichir.

Cette discussion réunira Émilie HARDY, militante, autrice d’un mémoire sur la ZAD de Haren, Léo JAOUEEN, architecte, graphiste autodidacte et militant, tous les deux impliqués dans « Ni prison, ni béton » depuis sa genèse et Maya, zadiste et militante anticarcérale.

La soirée sera animée par Paul MOSSERAY, acteur et journaliste pour le média indépendant Tout va bien Tv. À cette occasion, nous exposerons des planches et carnets de croquis du reportage BD de Renaud De Heyne MEga Prison Bxl.

Entrée libre.

Sommaire


RUPTURE, PERTE ET (RE)GAIN

Lecture Voix vives
• Jeudi 12 décembre à 19h

À vingt ans, la rupture entre le plein et le vide est brutale. On ne sait pas se prévenir de la souffrance. Le bonheur qui nous arrive, on le croit éternel. Puis un jour on s’aperçoit que l’un et l’autre se remplacent : la souffrance, le bonheur.

Paul Perreault

PAS MOI asbl vous invite à la lecture vivante d’un florilège de textes glanés dans la littérature d’hier et d’aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs, chez des auteures illustres ou anonymes sur le thème de la « rupture » et de ses comparses corollaires perte et/ou (re)gain.

Rupture ne rime pas forcément avec défaite. Si la rupture amoureuse, le deuil et l’exil seront les invités principaux de cette lecture, sera exploré aussi tout ce qui concerne le fait de se rompre sous l’effet d’un effort excessif, trop prolongé ou d’un choc.

La découverte de l’art, comme toute conversion, est la rupture d’une relation antérieure entre un homme et le monde.

André Malraux

Réservation vivement souhaitée : PAS MOI asbl
tel : 02 534 50 87 - asblpasmoi@gmail.com

Entrée libre.

Vous serez accueillis à partir de 19h mais à 19h30 précises l’accès ne sera plus possible : les portes seront fermées jusqu’à la fin de la lecture.

Sommaire


CHUT ! ON LIT...

• Samedi 14 décembre de 11h30 à 12h30

Une animation qui stimule le désir de lire et le plaisir des livres. Car on ne lit pas seulement avec les yeux, on lit aussi avec les oreilles...
Venez avec vos enfants partager un moment de lecture créative en dehors des habitudes : écouter d’abord pour laisser voyager l’imaginaire, et ensuite regarder les images pour les interroger. Cette lecture vivante vous est offerte par les participants de l’atelier de lecture à voix haute Des mots à la bouche !

Pour les enfants à partir de 5 ans.

En collaboration avec la Biblio de Saint-Gilles.

Entrée libre

Renseignements : asblpasmoi@gmail.com

Sommaire


MON PÈRE, CE ROBOT ?

Le match retour...

• Mercredi 11 décembre à 20h
Au Point culture de Bruxelles.

D’octobre 2018 à janvier 2019, la Maison du Livre questionnait les hybridations humain/ machine dans toutes leurs dimensions. Il était évident dès lors de nous associer au cycle Pour un numérique critique et humain initié autour de Point Culture par divers acteurs du monde socioculturel, et dont la rencontre inaugurale de cette saison accueillera deux figures marquantes de notre événement.

Le numérique menace-t-il nos démocratie ? Antoinette ROUVROY, chercheuse FNRS
et philosophe du droit à l’U-Namur, spécialisée dans l’étude de la gouvernementalité algorithmique, estime que oui. Hughes BERSINI, professeur d’informatique et directeur du laboratoire d’intelligence artificielle de l’ULB, pense
plutôt le contraire.
À vous de vous faire votre idée et de poursuivre la réflexion...

Renseignements et horaires à suivre : www.pointculture.
be/agenda/

Sommaire


Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !