Édito

Ce n’est un pas une révélation : le programme de reprise que nous vous présentons pour cet automne se déroulera dans des conditions particulières. Personne ne voit encore l’issue de la pandémie. La manière dont on tente de la juguler continue à faire polémique. Les réponses au désastre économique et social qui s’installe brillent par leur absence ou leur incongruité, notamment pour les artistes et les métiers de la culture. Les enjeux sont tels qu’ils requièrent l’attention, le soutien et la mobilisation de notre association et, au-delà, de chacune et chacun d’entre nous qui tenons à ce que l’avenir soit viable.

Cette reprise sera particulière parce qu’elle prolongera les difficultés et les inquiétudes qui nous importunent depuis six mois. Notre équipe assumera les contraintes et mettra tout en oeuvre pour vous rassurer et vous permettre de participer sereinement et franchement à nos activités de découverte, de rencontre, de réflexion, d’expression, de création et d’insurrection de l’esprit.

Cette reprise, nous la souhaitons surtout particulière parce qu’avec d’autres, nous avons dit dès le mois de mars que nous ne voulions pas d’un retour à la normale. Nous voulions sortir - du moins chercher et créer des issues - hors de cette routine bien intégrée et de cette machine bien huilée qui marchandisent, qui standardisent, qui épuisent, qui méprisent, qui atomisent, qui lobotomisent... et qui logent au coeur de la crise que nous traversons. Aujourd’hui, nous ne voulons pas rentrer comme avant. Nous refusons que la reprise du business as usual tel que s’y applique déjà celles et ceux qui managent le pays. Nous devons alors anticiper ce qui arrive et inventer un autre avenir. La culture est dans l’après, y compris lorsqu’elle redonne vie à son patrimoine. En nos murs, les livres, les mots, les autrices, les auteurs, les rencontres participent à l’extension du domaine des luttes et des imaginaires. Notre programme d’automne vous y convie. Il ne manquera pas pour autant de bonnes nouvelles, de saillies surréalistes, d’espaces de beauté apaisante et de la convivialité bienveillante qui singularisent la Maison du Livre.

Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !