Rencontres

Alphabétisation, pratiques culturelles et précarité numérique

Mardi 18 janvier à 18h

REPORTÉ

Issu des ateliers, projets et campagnes de Lire et Écrire Bruxelles, une série de courts-métrages vous invitent à prendre conscience des réalités et réalisations de l’alphabétisation en ce XXIe siècle numérique où l’on s’étonne qu’elle soit encore nécessaire.

Premier temps : projection des films "Tomber les murs, dans les coulisses du Festival Arts & Alpha" et "Une vraie histoire", en présence des réalisateurs, protagonistes des films et autres acteurs du secteur "alpha". Suivie d’une rencontre-discussion sur les pratiques culturelles en alphabétisation avec Luc Carton, philosophe, et Karyne Wattiaux, conseillère pédagogique à Lire et Écrire Bruxelles. Animation : Mathieu Bietlot.

Second temps : projection du film "Les TIC en alphabétisation" et des capsules de la campagne "Les oubliés du numérique", en présence des réalisateurs, protagonistes et autres acteurs. Suivie d’une rencontre-discussion sur la précarité numérique avec Périne Brotcorne, chercheuse à l’UCL à propos des inégalités, de l’inclusion et de l’exclusion sociale dans la société numérique et Fabien Masson, responsable de projet TIC à Lire et Écrire Bruxelles. Animation : Mathieu Bietlot.

L’événement se tiendra si les mesures sanitaires le permettent.

Tarif et réservation : Entrée libre
Inscription indispensable : 02 543 12 26 - j.robert@lamaisondulivre.be

Partenariat :
Lire et Écrire Bruxelles


L’urgence écologique : une affaire du Nord ou du Sud ?

Extension du domaine des luttes et des imaginaires

Le jeudi 25 février à 19h - En ligne

Les inégalités Nord-Sud traversent la crise écologique de toute part, dans ses causes (le productivisme et le consumérisme des plus riches) comme dans ses effets (les plus pauvres dégustent). Les principaux pollueurs restent majoritairement intouchables alors que les populations défavorisées ainsi que les pays non-industrialisés font les frais du gâchis environnemental qu’ils provoquent. Comment ces pays se positionnent-ils dans les négociations climatiques internationales ? Peuvent-ils réellement avoir un poids ? Quelles politiques les pays industrialisés pourraient-ils mettre en œuvre, entre Green Deal et justice verte ? Et les mobilisations citoyennes peuvent-elles influer sur les politiques climatiques ?

Avec : Adélaïde Charlier, étudiante belge, cofondatrice et porte-parole du mouvement Youth For Climate en Belgique ; Vijay Kolinjivadi, économiste écologique indien, auteur de Pourquoi le Green New deal doit être décolonial, Thierry Amougou, économiste hétérodoxe camerounais, auteur de L’urgence écologique, un récit occidentalo-centré ; Malcom Ferdinand, ingénieur en environnement et philosophe politique français, auteur de Une écologie décoloniale. Modérateur : Bernard Duterme, coordinateur du livre L’urgence écologique vue du Sud

Partenariat : Le CETRI – Centre tricontinental


Being imposed Upon

Extension du domaine des luttes et des imaginaires

Jeudi 11 mars à 19h

Coordonné par Gia Abrassart et Heleen Debeuckelaere, Being Imposed Upon (éd. Onomatopee) rassemble une vingtaine de femmes belges afrodescendantes francophones et néerlandophones qui s’expriment pour rendre femmage à leurs aînées afin de tracer les chemins de leur liberté et de la résilience. Poétesses, autrices, essayistes ou universitaires, engagées dans les combats afroféministes, antiracistes et décoloniaux, elles apportent par leur contribution des réponses à une vaste question : quels sont les thèmes féministes qui sont absents ou minorés dans le débat actuel sur la décolonisation en Belgique ?

Gia Abrassart animera une discussion avec Olave Nduwanje, Lisette Ma Neza, Djia Mambu et Mireille-Tsheusi Robert autour des thématiques qui jalonnent Being Imposed Upon.

En présentiel ou en visioconférence en fonction des mesures sanitaires

Lieu : Muntpunt – 6, Place de la Monnaie à Bruxelles

Prix : Entrée libre, réservation indispensable sur le site de MuntPunt

Partenariat : En partenariat avec MuntPunt dans le cadre de leur événement Next Wave : visions on feminism


Le poids de l’argent

Lecture vivante par L’atelier Voix Vives

Jeudi 11 mars à 19h30

"Les linceuls n’ont pas de poche" Proverbe marocain

"Quand j’étais jeune, je croyais que dans la vie l’argent était la chose la plus importante ; maintenant que je suis vieux, je ne le crois plus, je le sais…" Oscar Wilde

L’argent a un goût métallique, enivrant ou amer… Longtemps, traiter d’argent s’est réduit à la dichotomie traditionnelle entre l’approche religieuse – une incarnation du diable – et celle des économistes purement utilitaire. Bien souvent, au début d’une histoire d’amour, deux êtres unissent leur cœur et leur compte bancaire, avec l’idée de tout partager car, paraît-il, quand on n’aime, on ne compte pas. Tôt ou tard, la gestion du budget (les recettes et surtout les dépenses) s’invite dans le couple. C’est le plan à trois le plus répandu, le moins sexy, mais aussi le plus tabou : l’argent est un encombrant, qu’on fait semblant de ne pas voir, même s’il prend toute la place, jusque dans le lit. L’argent possède aussi des fonctions politiques, affectives, morales et sociales. Crésus, spéculateurs, héritiers ou déshérités, harpagons, avares ou avaricieux : la littérature fourmille de personnages aux prises avec un même objet nommé dollar, mark, rouble, franc, euro ou ducat.

Venez écouter et découvrir les textes de Henrik Ibsen, Jane Austen, Madame de Sévigné, Guy de Maupassant, Anton Tchekhov, Émile Zola, Gustave Flaubert, Oscar Wilde, Nicolas Mathieu, Marguerite Duras ...

Vous serez accueilli·es à partir de 19h mais à 19h30 précises, l’accès ne sera plus possible car les portes seront fermées jusqu’à la fin de la lecture.

L’atelier "Voix vives" est animé par la comédienne Christine Henkart

Entrée libre mais réservation indispensable par téléphone : 02 534 50 87 - 0479 70 26 52 ou par mail : asblpasmoi@gmail.com


Histoires courtes

Lecture finale de l’atelier Voix au chapitre

Lundi 29 mars à 19h30

Une lecture vivante de mots, de maux d’amour et d’humour, des mots glacés, acides, tendres ou brûlants. Des textes butinés dans la littérature d’hier et d’aujourd’hui chez des auteurs illustres ou anonymes et lus par les participants de l’atelier de lecture à voix haute « Voix au Chapitre » .

Vous serez accueillis à partir de 19h mais à 19h30 précises, l’accès ne sera plus possible car les portes seront fermées jusqu’à la fin de la lecture.

L’atelier "Voix au chapitre" est animé par la comédienne Christine Henkart - pasmoiasbl.blogspot.com

Entrée libre mais RESERVATION INDISPENSABLE par téléphone : 02 534 50 87 - 0479 70 26 52 ou par mail : asblpasmoi@gmail.com

Recevoir notre Newsletter

Debout les mots !

ImagiMots !